Habillage fond de site

Une étude sur “la famille, son territoire et les relations familiales”

mercredi 11 septembre 2019

Nicolas Prud’homme et Magda Tomasini, respectivement directeur et directrice de l’ISPF et de l’Ined, ont présenté les grandes lignes de l’étude Feti’i e Fenua, hier matin, dans les locaux de l’ISPF. Photo : Christophe Cozette

Nicolas Prud’homme et Magda Tomasini, respectivement directeur et directrice de l’ISPF et de l’Ined, ont présenté les grandes lignes de l’étude Feti’i e Fenua, hier matin, dans les locaux de l’ISPF. Photo : Christophe Cozette

Qui, d’où et comment. L’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), en étroite collaboration avec l’Ined (Institut national des études démographiques), lance dans les prochaines semaines, l’enquête Feti’i e Fenua 2019-2020, une étude sur la famille, son territoire et les relations familiales en Polynésie française.

Les deux instituts ont présenté, hier matin, les grandes lignes de cette enquête, qui se déroulera, en deux temps, sur 15 îles des 5 archipels, adressée aux adultes de 40 à 59 ans.

L’objectif de cette enquête est d’étudier les modes d’habitation, la mobilité intra et extra-fenua et de décrire le territoire des familles polynésiennes (et leurs solidarités) à travers l’implantation résidentielle des membres de la famille sur trois générations.

En effet, Tahiti concentrant tout – emploi, santé, éducation, services –, cette étude souhaite mettre en lumière les freins mais aussi les accélérateurs à la mobilité en Polynésie française.

“Elle va permettre de mettre en évidence des facteurs de mobilité, de comprendre pourquoi les  gens quittent leurs îles, comment ils peuvent maintenir une solidarité avec leurs parents et comment réussir à faire une famille malgré ces éloignements” a précisé Magda Tomasini, directrice de l’Ined, institut spécialisé sur l’étude des sciences des populations.

Pour cela, l’ISPF s’appuie sur le partenariat mis en place avec l’Ined, né en 1945 et aujourd’hui composé de plus de 250 personnes dont plus de 100 chercheurs. Ce dernier participe à la conception du questionnaire de l’enquête et à l’exploitation de ses résultats. Le budget de cette étude est de 70 millions de francs, dont la moitié correspond à la rémunération des enquêteurs qui seront amenés à se déplacer dans 15 îles des 5 archipels lors de deux sessions (lire ci-dessous). C’est une première, certains d’entre eux seront acheminés par voilier aux Tuamotu pour toucher les îles éloignées, une démarche déjà faite par l’Ined, en Afrique, en pirogue.

Près de 6 000 ménages soit 9 000 personnes devront être questionnées durant 45 minutes environ par des enquêteurs clairement identifiés et y répondre est obligatoire.

Il restera ensuite aux politiques publiques, en 2021, de tenir compte de cette étude pour aménager le territoire de façon plus harmonieuse. Mais ça, l’enquête ne nous le dira pas.

 

Christophe Cozette

 

enquête ISPF famille

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete