Habillage fond de site

EUROPE (Élections européennes) – Les votants se mobilisent fortement

lundi 27 mai 2019

Les électeurs européens se sont fortement mobilisés dimanche, ultime journée d'un scrutin réparti sur quatre jours dont le résultat va être décisif pour l'avenir de la construction européenne. /Photo prise le 26 mai 2019/REUTERS/Susana Vera

Les électeurs européens se sont fortement mobilisés dimanche, ultime journée d’un scrutin réparti sur quatre jours dont le résultat va être décisif pour l’avenir de la construction européenne. /Photo prise le 26 mai 2019/REUTERS/Susana Vera

Les électeurs européens se sont fortement mobilisés hier, ultime journée d’un scrutin réparti sur quatre jours dont le résultat va être décisif pour l’avenir de la construction européenne. Dans plusieurs des 21 pays appelés à voter, notamment l’Allemagne et la France, le taux de participation était déjà supérieur à celui de 2014 plusieurs heures avant la fermeture des bureaux de vote.

Les Espagnols et les Polonais étaient aussi beaucoup plus nombreux à s’être rendus aux urnes en milieu de journée. Même constat en Hongrie, où le Premier ministre Viktor Orban a dit espérer que le scrutin renforcerait la représentation des formations politiques hostiles à l’immigration au Parlement de Strasbourg.

Les résultats préliminaires devraient tomber après la fermeture des derniers bureaux de vote, en Italie, à 23 heures, mais le Parlement européen diffusera une première projection de la répartition de ses 751 sièges dès 20 heures. L’enjeu du scrutin est élevé, des partis d’extrême droite populiste faisant la course en tête dans les sondages dans trois des quatre plus grands pays de l’UE, l’Italie, la France et le Royaume-Uni où le Brexit se fait attendre.

 

Des résultats déjà

 

Après la victoire surprise des sociaux-démocrates et plus largement des partis pro-UE jeudi dernier aux Pays-Bas, Les Verts allemands ont doublé hier leur score, arrivant en seconde position derrière les conservateurs de la CDU/CSU lors d’un scrutin marqué par l’effondrement de la gauche sociale-démocrate.

Avec 22 % des voix, le parti écologiste s’impose comme le premier rival du parti de la chancelière Angela Merkel et ses alliés bavarois, qui terminent certes en tête avec 28 % mais accusent un recul de huit points par rapport aux élections européennes de 2014.

La chute est encore plus sévère pour leurs partenaires au sein de la coalition gouvernementale, les sociaux-démocrates du SPD, qui perdent 12 points à 15,5 %.

Le parti anti-immigration Alternative pour l’Allemagne (AfD, extrême droite) gagne de son côté près de 3,5 pts mais il plafonne à 10,5 %. En Grèce, les conservateurs du parti Nouvelle démocratie ont remporté dimanche les élections européennes en Grèce aux dépens du parti de gauche Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras, montre un sondage sortie des urnes effectué par cinq chaînes de télévision privées.

L’enquête crédite Nouvelle démocratie de 32 à 36 % des voix contre 25 à 29 % pour Syriza, au pouvoir depuis 2015.

Une fois l’ensemble des résultats connus s’ouvrira une autre bataille, celle de la désignation du successeur de Jean-Claude Juncker et des autres dirigeants de l’UE. Ce n’est qu’à son terme qu’il sera possible de mesurer pleinement les nouveaux rapports de force et l’ampleur de la recomposition éventuelle du paysage politique européen.

 

Reuters

 

brexit

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete