Habillage fond de site

Evasan médicalisées : problème sur les Dreamliner ATN

vendredi 17 mai 2019

Les Dreamliner de la compagnie ATN ne sont pas configurés pour accueillir certaines évacuations sanitaires médicalisées, malades en civière ou nécessitant de voyager sous oxygène. Photo : Yan Roy

Les Dreamliner de la compagnie ATN ne sont pas configurés pour accueillir certaines évacuations sanitaires médicalisées, malades en civière ou nécessitant de voyager sous oxygène. (Photo : archives LDT)

Nulle équivoque. “C’est un cri de détresse que je lance. On ne peut pas rester comme ça.” Hier matin, la sénatrice Lana Tetuanui a insisté auprès de ses collègues représentants de l’assemblée pour poser une question orale au gouvernement qui n’était pas inscrite à l’ordre du jour.

Élus et membres du gouvernement, sous l’insistance de la sénatrice représentante, ont accepté. Les nouveaux avions de la compagnie ATN ne sont pas configurés pour accueillir certaines évacuations sanitaires médicalisées, malades en civière ou nécessitant de voyager sous oxygène.

Avec les anciens, les Airbus, c’était possible. Or, la Caisse de prévoyance sociale est conventionnée avec Air Tahiti Nui et pas avec Air France ou French bee, a souligné Lana Tetuanui qui dit avoir eu connaissance de ce problème récemment. Elle a rencontré une famille qui, souhaitant faire revenir un de ses membres en fin de vie pour qu’il puisse passer ses derniers jours à Tahiti, s’est heurtée à l’impossibilité d’y parvenir, faute de possibilité de le faire transporter de manière médicalisée dans un Dreamliner de la compagnie au tiare.

“C’est une question qui nous préoccupe depuis plus d’un an”, a répondu le ministre de la Santé, confirmant la problématique de certaines evasan, qui se pose avec le renouvellement de la flotte d’avions ATN.

Voyages d’enfants en couveuse, de personnes en civière ou nécessitant une oxygénation spécifique : les travaux d’aménagement nécessaires pour permettre ce type d’evasan nécessitent d’être agréés par les instances internationales de l’aviation civile. “Ce n’est pas impossible”, nous a t-on dit, “mais cela prend du temps”, a indiqué Jacques Raynal.

En attendant les certifications, les évacuations sanitaires se poursuivent vers l’Hexagone, a ajouté le ministre. Celles ne pouvant être menées à bord des Boeing sont dirigées vers la Nouvelle-Zélande, destination vers laquelle les Airbus ATN n’ont pas encore été remplacés.

Le ministre a promis aux élus de l’assemblée de leur transmettre plus d’informations sur ce sujet sensible dès que possible.

 

Y.R.

 

La greffe, Raynal veut faire évoluer les mentalités

La représentante Tapura Virginie Bruant avait une “question orale” à poser au gouvernement avant l’examen des textes inscrits à l’ordre du jour de la séance plénière de l’assemblée, hier. Une question qui portait sur le don d’organe, en particulier de rein, en Polynésie. Au fenua comme dans l’Hexagone, toute personne est un donneur consentant présumé, en cas de décès, sauf si le refus de donner a été exprimé de son vivant.

Malgré cette loi nationale de bioéthique, les donneurs manquent. Au fenua, 153 personnes sont en attente d’un rein, s’est ainsi inquiétée l’élue. Comment faire pour améliorer la situation ? “Cent cinquante patients sont en insuffisance rénale, au stade de la dialyse”, a confirmé le ministre de la Santé. Des personnes qui, trois fois par semaine, doivent se brancher à des appareils pendant plusieurs heures pour nettoyer leur sang. Indiquant que le corps médical fait face à 64 % d’opposition au don d’organes, la plupart du temps exprimé par la famille et non par la personne que l’on pourrait prélever, Jacques Raynal veut inverser la tendance.

Faire évoluer les mentalités, en lançant prochainement une campagne d’information et de réflexion sur l’intérêt du don d’organes, a t-il dit. En impliquant les confessions religieuses. Parallèlement, et parce que l’évolution des mentalités sur le don d’organes prendra du temps, il compte aussi développer les capacités d’hémodialyse notamment dans les îles.

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La date du 29-Juin, Fête de l’autonomie, représente-t-elle quelque chose pour vous ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete