Exercice – Le cyclone Marama frappe les Tuamotu de l’Ouest et Tahiti

    mercredi 21 octobre 2015

     Le haut-commissariat a organisé, hier, son exercice annuel cyclone. Cet exercice avait pour objectif de s’assurer que les bonnes pratiques organisationnelles étaient en place. Le scénario de l’exercice a été inspiré d’évènements réels, tirés du passage du cyclone Veena en 1983.

    Le mercredi 14 octobre, les services de Météo France informent les autorités qu’une dépression tropicale se forme au large de Fatu Hiva. La situation évolue défavorablement et la dépression se creuse pour devenir un cyclone qui se dirige vers le sud-ouest de la Polynésie. Après que celui-ci ait touché les Marquises Sud, le haut-commissariat déclenche le 17 octobre une alerte rouge sur les Tuamotu nord-ouest et une alerte orange sur les îles du Vent. Le cyclone Marama se renforce de plus en plus, sa trajectoire s’infléchit en se confirmant vers une direction sud, dans la nuit du 18 au 19 octobre. Le 19 octobre, le haut-commissaire reçoit une communication particulière de Météo-France sur la trajectoire probable du cyclone qui devrait toucher Tahiti en quasi-totalité.
    Le haut-commissaire informe immédiatement les services du Pays et convoque les principaux responsables des services de l’État.
    L’intensité du phénomène et ses conséquences nécessiteront vraisemblablement une mobilisation très importante. Le haut-commissaire déclenche le stade rouge sur les Tuamotu Nord-Ouest. Le 20 octobre, les autorités dressent le bilan humain et matériel du passage du cyclone Marama en Polynésie française. Que les lecteurs de La Dépêche se rassurent, ce scénario catastrophe a simplement servi hier à animer l’exercice cyclone déclenché par le haut-commissariat hier, entre 8 et 16 heures. Celui-ci avait pour objectif de vérifier les process, la réactivité et l’anticipation des différents acteurs concernés par cet exercice annuel. Cette année, quatre communes avaient répondu à l’appel du haut-commissariat pour participer à cet exercice, Punaauia, Papeete, Arue et Uturoa. À noter que le schéma de développement et de direction pris par le cyclone provenait des services de Météo-France et faisait référence au cyclone Veena de 1983.

    Pascal Martin

    Lire aussi les interviews de Frédéric Robin, chef de bataillon, responsable de l’organisation de l’exercice, Bernard Saulnier
    Responsable de la prévision à Météo-France et Marie Baville, directrice de cabinet du haut-commissaire dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete