Explosion de la fusée Antares : lourdes pertes pour des scientifiques et lycéens

mercredi 29 octobre 2014

Des scientifiques et lycéens ont encaissé de lourdes pertes avec l’explosion mardi de la fusée Antares de la société américaine Orbital Sciences, peu après le lancement qui transportait la capsule Cygnus à destination de la Station spatiale internationale (ISS).
Environ 70% de la charge utile qui devait être livrée et se trouvait à bord de Cygnus, étaient des matériaux et équipements pour des expériences scientifiques destinées à être menées en microgravité dans l’avant-poste orbital.
Une de ces expériences d’un groupe de lycéens de Houston (Texas, sud) aurait consisté à étudier la meilleure combinaison lumineuse de rouge et de bleu pour faire pousser des pois dans l’espace. Ces légumes secs sont riches en minéraux et vitamines et poussent vite, ce qui pourrait en faire une source de nourriture pour les longs périples dans l’espace.
Un autre groupe de 18 étudiants disposait, à bord de Cygnus, de différents kits d’expériences allant de l’étude de la formation des cristaux au processus de dégradation du lait en apesanteur.
Une autre expérience portait sur l’irrigation du cerveau et du coeur en micro-gravité. Elle aurait permis d’atténuer les maux de tête auxquels peuvent être souvent sujets les astronautes dans l’ISS.
Les résultats de cette recherche auraient pu aussi avoir des répercussions sur Terre dans le traitement de maladies neurologiques comme Alzheimer, selon la Nasa.
Enfin, une nouvelle expérience scientifique appelée « Meteor Composition Determination » aurait été installée dans un hublot de la Station spatiale internationale. Elle aurait permis pour la première fois d’observer depuis l’espace des astéroïdes  entrant dans l’atmosphère terrestre.
Vu l’absence d’interférence atmosphérique, les images et vidéos à grande résolution obtenues auraient pu aider les astronomes à mieux comprendre la composition chimique de ces objets célestes. « Les plus grandes pertes avec cette explosion sont toutes ces expériences et ces équipements qui étaient à bord de Cygnus et qui sont plus ou moins irremplaçables », relève John Logsdon, un expert de l’espace, ancien directeur du Space Policy Institute à l’Université George Washington dans la capitale fédérale. « Il n’est pas du tout sûr que ces chercheurs professionnels, étudiants et lycéens disposent des ressources suffisantes pour tout recommencer », a-t-il dit à l’AFP.
 
AFP

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete