Exposition de Sabrina Birk-Levy chez Brenda Coiffure

    mardi 5 mai 2015

    Amies de longue date, Sabrina Birk-Levy, artiste-peintre, fille fa’a’amu de Bobby Holcomb, et Brenda, coiffeuse, se sont lancé le défi de valoriser l’art en le rendant accessible au grand public. Dans cette optique, une dizaine de tableaux ornent depuis le début du mois de mai les murs du salon de coiffure de Taravao. Une démarche innovante et atypique, qui vise à sortir l’art des sentiers battus. Sarahina, de son nom d’artiste, bouleverse ainsi l’approche conventionnelle de l’art, suite à sa dernière exposition au jardin botanique de Papeari, lors de laquelle les visiteurs étaient peu nombreux. 
    “Ce n’est pas par manque d’envie, mais j’ai réalisé que les gens de la Presqu’île ont une certaine pudeur, et qu’entrer dans une galerie d’art, ce n’est pas une habitude”, analyse-t-elle. 

    Un cadre idéal

    À l’inverse, on pousse plus facilement la porte d’un salon de coiffure, qui reste un lieu de détente, idéal selon l’artiste pour prendre le temps d’apprécier ses tableaux, dont les couleurs chatoyantes se reflètent astucieusement dans le miroir. 
    Par ailleurs, si l’atelier de Sarahina est aussi une galerie, l’artiste était confrontée à quelques soucis d’ordre pratique. “Je me suis rendu compte que je ne pouvais pas ouvrir mon atelier constamment”, explique-t-elle. 
    Contrairement à cela, le salon de Brenda est ouvert selon des horaires bien définis. “Je trouvais ça plus stable et plus accueillant pour les clients qui souhaitent venir sur la Presqu’île”, ajoute-t-elle. Toujours dans cet esprit d’accessibilité, Sarahina ne cautionne pas l’exagération des prix. “Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas parce qu’un tableau coûte cher qu’il aura davantage de valeur plus tard”, précise-t-elle. 
    “L’accessibilité de l’art, c’est quelque chose qui était important pour Bobby. C’est ce que j’ai voulu faire : rendre mon art accessible en exposant dans un salon de coiffure”. 
    À ce titre, l’artiste-peintre tient à rappeler que la coiffure est un art à part entière, achevant ainsi de démontrer la complémentarité de ces deux mondes, rapprochés le temps d’une exposition. 

    A.-C.B.

    poniu 2015-05-05 10:57:00
    Être artiste ça ne se décrète pas. Mon petit de 8ans fait à peu près les mêmes dessins...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete