Exposition sur les savoir-faire légués par les anciens

    mercredi 11 mai 2016

    C’est une très belle exposition qui s’est ouverte, mardi, dans l’enceinte de la bibliothèque universitaire (BU) de l’Université de la Polynésie française (UPF). “Hiro’a Tupuna, regards sur le patrimoine polynésien du quotidien” est l’œuvre d’une quarantaine d’étudiants issus de deuxième année de licence des filières histoire, environnement océanien, géographie et aménagement de l’UPF.
    À travers une dizaine de posters, le public peut découvrir différentes pratiques culturelles, issues du patrimoine polynésien : le ‘orero, le mono’i, la navigation traditionnelle, les techniques de pêche, les ra’au Tahiti, le tapa, le tatouage, le tressage, les trucks, le ‘uru.

    Pour monter cette exposition, les étudiants, avec l’aide de Nathalie Szczech, maître de conférences en histoire moderne à l’UPF, se sont penchés sur le patrimoine immatériel polynésien, “c’est-à-dire tout ce qui ne se touche pas, tout ce qui est impalpable, tout ce qui est de l’ordre de pratiques culturelles, de traditions… ça peut aller de la tradition orale à l’artisanat, de la danse au conte ou au chant, tout ce qui appartient au patrimoine mais qui n’est pas toujours matérialisé par des objets ou du bâti”, explique Nathalie Szczech. Le sujet étant vaste, ils ont ciblé leur travail sur le patrimoine polynésien du quotidien.

    Les étudiants ont été à la rencontre des anciens, des pêcheurs et des tatoueurs polynésiens pour apprendre auprès d’eux ces savoir-faire pouvant paraître banals mais qui ont une valeur patrimoniale qui mérite d’être protégée et valorisée aujourd’hui. Cette exposition est le fruit de leurs travaux.

    É.P.

    Pratique

    Exposition jusqu’au 28 mai, à la bibliothèque universitaire de l’Université de la Polynésie française, campus de Outumaoro.

    Horaires d’ouverture : de 7h30 à 19h du lundi au vendredi et de 8h à 16h le samedi.

    Site Internet du projet : http://hiroatupunaupf.
    e-monsite.com

     

    TETUANUI Monil 2016-05-13 03:25:00
    Les propriétaires fonciers de Makatea ne vivent pas qu'à Makatea ou à Rangiroa . Y en a partout.Nous demandons à FRITCH d'engager des recherches généalogiques et foncières pour les identifier . J'avais interpellé les sénateurs, le Ministre Teari ALPHA et le Haut Commissaire ainsi que le Président du SPC qui doivent rendre leur rapport en juin prochain de mouiller à fonds tous les maires et les maires délégués qui doivent devenir, non seulement pour le foncier mais tous les domaines, le trait d'union incontournable dans chacune des 108 mairies et mairies annexes. Ca va justifier la mise en place du GIRTEC chez nous pour financer ces recherches. C'est là que devra être à jour et performant notre système numérique avec HONOTUA dans chacun des 108 points . La communication devra être performante.Ca donnera du boulot à nos nombreux diplômés en généalogie et en médiation foncière . Les problèmes fonciers actuels de MB que la TNAD connaît bien risque de se répéter., cela va certainement retardé beaucoup les chantiers.... respecter mea ma... pas de forfaiture...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete