F1/Accident de Bianchi : Alain Prost dénonce une « vraie faute » dans l’organisation du GP du Japon

mardi 7 octobre 2014

Le quadruple champion du monde de Formule 1, Alain Prost, a dénoncé lundi « une vraie faute » au niveau de l’organisation du GP du Japon, au lendemain du grave accident du pilote français Jules Bianchi, qui se trouvait depuis dans un état critique.
« L’entrée de cette grue sans le régime de la voiture de sécurité est totalement inacceptable. C’est une vraie faute à ne pas renouveler », a estimé Alain Prost lundi soir au micro d’Europe 1.
Bianchi, 25 ans, est sorti de la piste du circuit de Suzuka à grande vitesse au 42e tour du GP du Japon dimanche, et sa Marussia a heurté brutalement l’arrière d’un engin de levage placé temporairement entre deux rails de sécurité, le temps d’évacuer la Sauber d’Adrian Sutil.
« Il y a une faute, ça c’est clair. (…) Il faut simplement la dénoncer », a insisté Prost. « De qui elle vient exactement, j’ai encore un tout petit doute. Est-ce qu’elle vient de la direction de course ou des commissaires placés à ces virages-là ? Il a fallu prendre une décision quant à l’entrée sur la piste pour dégager la voiture de Sutil. Est-ce-qu’elle a été prise par la direction ou par les commissaires ? », s’est-il interrogé.
Sur une vidéo de l’accident qu’il a visionnée, « on voit un commissaire de piste agiter le drapeau vert juste derrière la grue, normalement il annonce aux pilotes que la piste est dégagée. Il aurait dû être mis au moins 100 mètres plus loin. (…) C’est une erreur du commissaire », a détaillé Prost.
« Le travail de la FIA (Fédération internationale de l’automobile), de l’organisation des courses, jusqu’à présent a été pratiquement irréprochable. (…) Depuis des années, (la règle), ça a été d’essayer de prendre le risque minimum. On a modifié les voitures, beaucoup les circuits. La gestion de la course, ce n’est pas là-dessus que je pointerai le doigt », a toutefois nuancé l’ancien pilote.
Selon la FIA lundi soir, l’état de santé de Bianchi, opéré dimanche et hospitalisé à Yokkaichi, où ses parents étaient arrivés dans la journée, était « critique », mais « stable ».

AFP

Le traumatisme cérébral du pilote F1 français Jules Bianchi

Le pilote de Formule 1 Jules Bianchi a été victime d’une lésion axonale, un cas de figure que l’on retrouve dans plus de 50% de traumatismes crâniens graves.
La matière blanche est composée essentiellement des faisceaux de fibres nerveuses (axones) qui prolongent le corps des cellules nerveuses (neurones) formant la matière grise, et qui conduisent l’influx nerveux.
Lors du traumatisme crânien deux mécanismes sont simultanément mis en jeu dans les 200 millisecondes suivant l’impact.
A partir de l’impact sur le crâne se dissipe une « onde de choc » de la superficie vers la profondeur du cerveau qui engendrent des contusions, auquel s’ajoute un effet d’inertie résultant de mouvements de la tête d’accélération et d’arrêt (décélération).
La lésion axonale diffuse (LAD) résulte de la conjugaison de ces deux effets qui provoquent des lésions de torsion et d’étirement des axones. La violence du traumatisme peut aller jusqu’à provoquer des lésions de cisaillement sur ces fibres.
Le diagnostic peut être mis en évidence avec des examens d’imagerie notamment grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) qui permet de mieux distinguer les lésions axonales diffuses dès la phase initiale du traumatisme. L’étirement des axones peut aussi provoquer des lésions sur des micro-vaisseaux, responsables de micro-hémorragies, visibles au scanner en cas confluence.
La sévérité de l’atteinte axonale diffuse s’exprime d’abord par la durée de la perte de connaissance (plus de 6 heures).
Une atteinte au niveau du tronc cérébral, partie du système nerveux central servant de relais entre les structures de l’encéphale et la moelle épinière, et du corps calleux, structure constituée de substance blanche réunissant les deux hémisphères cérébraux, serait plus fréquemment de mauvais pronostic pour l’évolution du traumatisé.

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete