Faa’a – Toujours autant de déchets jetés dans le lagon

    lundi 3 octobre 2016

    déchêts

    En dépit de l’implication de nombreux bénévoles, les déchets restent toujours aussi nombreux d’une année sur l’autre. (Photo : Catherine Quiniou/LDT)

     

    Samedi dernier, au matin, une centaine de bénévoles se sont retrouvés au motu Ovini de Vaitupa, à Faa’a, pour l’opération annuelle de nettoyage du littoral et des fonds de la baie organisée par l’AS Tefana chasse sous-marine, les Tefana Water Days.

     

    Cette année, on a la chance d’avoir trois équipes de plongeurs en bouteille, dont huit du service de la pêche et une dizaine du club de plongée de la BA90. Participent aussi les pêcheurs de Vaitupa et quatre associations de Faa’a, une trentaine de jeunes avec la PJJ, le centre pénitentiaire, un groupe de l’InterContinental, du personnel communal et trois élus, sans oublier des particuliers”, se réjouit Rahiti Buchin, président de l’association Tefana chasse sous-marine.

    Durant toute la matinée, sur terre et dans l’eau, les participants ont ramassé plusieurs tonnes de déchets. Au fil des heures, c’est un monceau impressionnant de pneus, de batteries, de moteurs de bateaux, de bouteilles plastique ou encore de ferraille, qui s’est constitué sur la berge du motu.

    Bien que la pesée précise des ordures n’ait pas encore été réalisée (elle le sera aujourd’hui), le tonnage devrait avoisiner celui de l’an passé, soit environ neuf tonnes. Face à ce chiffre effrayant, Rahiti Buchin ne cache pas sa frustration, car l’incivisme constant de la population a fini par sérieusement entamer le moral des organisateurs. Ceux-ci ne constatent en effet aucune amélioration au fil des ans.

     

    60 tonnes en huit ans

     

    Ça reste dramatique. Sur huit ans, on ramasse toujours autant de déchets sur les mêmes zones. Notre choix stratégique, depuis les premières éditions, c’est de cibler les mêmes spots pour voir s’il y a une évolution dans les comportements. En l’espace d’un an, on ramasse la même quantité, entre six et neuf tonnes, dans ces secteurs-là. Quand on regarde les types de déchets ramassés, on se rend compte que c’est tout le monde qui pollue, les rameurs, les pêcheurs, les plaisanciers, etc. On a retiré environ 60 tonnes d’ordures du lagon en huit ans. On est motivé dans le sens où on est soutenu. Il y a des bonnes volontés et notamment beaucoup de jeunes parmi nous, mais en même temps, on a un pincement au cœur quand on voit toutes ces ordures”, poursuit-il.

    On peut critiquer la décharge à ciel ouvert de Faa’a, mais ça reste un endroit pour mettre les déchets. Le lagon de Faa’a était réputé pour être l’un des plus poissonneux. Les comportements n’évoluent pas, c’est désolant. Ça nous fait mal. J’avoue qu’on est un peu blasé. On a pris un coup au moral. Je sens qu’il y a une baisse de motivation chez les plongeurs qui m’accompagnent. On essaie de réfléchir à une autre façon de travailler, à une méthode qui serait plus efficace, plus pédagogique afin de toucher encore plus de monde.

    Je ne sais pas encore si l’opération sera reconduite l’an prochain, confie-t-il. Je vais d’abord voir avec mes gars avant de me prononcer. On est dans l’attente d’une action forte de la mairie. Il y a beaucoup d’autres associations de la commune qui pourraient aussi s’associer à notre opération.” 

     

    De notre correspondante C.Q.

     

        Retrouvez dans notre édition du Lundi 3 Octobre 2016 :   

    • Tefana Blue Water – Tautai na raro i tua 2016
    • Réaction : Julie Punaa, Membre de l’association One Team – “Si c’est reconduit, on viendra encore plus nombreux”
    • Plus de photos

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete