Habillage fond de site

Faire ses courses autrement, sans emballage

jeudi 24 mai 2018

photo 1

Baptisée Éco vrac, la boutique, située à Mama’o, à Papeete, propose un très large choix de produits alimentaires.

La toute première épicerie en vrac vient d’ouvrir ses portes dans le quartier de Mama’o, à côté du magasin Optic 2000. Baptisée Éco vrac par sa gérante Noelyn Faussane, l’épicerie offre un très large choix de produits comme des céréales, des noix, des graines, des farines, des sucres, des sels, des huiles, des vinaigres, des aromates et des épices en vrac.

D’autres produits du quotidien comme des savons, des shampooings et autres produits ménagers sont également disponibles en vrac.

L’objectif de cette épicerie est de permettre au consommateur de faire ses courses en réduisant ses déchets d’emballage.

Les clients viennent avec leurs propres bocaux, sacs ou tout autre contenant propre et les remplissent à leur guise. Pour le moment, je mets à disposition des clients des bocaux. Par la suite, pour ceux qui viendraient sans contenants, je mettrai en place un système de consigne car le but c’est que tous viennent avec leurs propres contenants pour les remplir”, explique Noelyn Faussane qui a décidé d’ouvrir ce magasin après avoir désespérément attendu que ce concept prenne vie à Tahiti.

« En réfléchissant à comment réduire mes déchets, j’ai tout de suite vu que le problème résidait dans les déchets d’emballage. J’ai attendu qu’ouvre une épicerie en vrac, mais ça ne venait pas, alors je me suis lancée », raconte-t-elle.

La gérante propose également des produits dits “zéro déchet” qui sont des produits alternatifs à notre consommation d’aujourd’hui. Il s’agit de produits réfléchis comme des savons solides ou encore des brosses à dent en bambou qui s’adressent aux personnes qui veulent agir sur la réduction de déchets dans leur quotidien.

Dans l’Hexagone, le concept fait un véritable carton. Plus de 200 épiceries de ce genre ont déjà ouvert leurs portes tandis que, dans d’autres grandes villes européennes, le concept prend également de l’ampleur.

Ça marche très, très bien. Ça se développe un peu partout et je pense que ce n’est pas juste une question de mode mais une vraie prise de conscience de la société qui montre ainsi qu’elle souhaite mieux consommer”, ajoute Noelyn qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Mon objectif à terme, c’est de pouvoir ouvrir d’autres boutiques dans d’autres communes de Tahiti et surtout dans les îles qui ont beaucoup de mal à gérer leurs déchets d’emballage. J’imagine très bien importer de gros contenants, de gros sacs pour proposer des produits de grande consommation en vrac aux populations des îles. Ça leur permettrait de réduire nettement leurs déchets et de consommer au plus juste.”

Depuis hier donc Éco vrac est ouvert tous les jours de 8 h 30 à 13 heures et de 15 heures à 18 h 30. Le samedi, le magasin est également ouvert en matinée de 9 heures à 12 h 30.

Jen.R.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete