Habillage fond de site

FAITS-DIVERS – Deux mois après l’incendie de Notre-Dame de Paris

jeudi 27 juin 2019

Deux mois après l'incendie de Notre-Dame de Paris, le parquet de Paris a écarté mercredi la piste criminelle et ouvert une information judiciaire pour dégradations involontaires en raison de violation des règles de prudence et de sécurité. /Photo prise le 15 juin 2019/REUTERS/Benoit Tessier

Deux mois après l’incendie de Notre-Dame de Paris, le parquet de Paris a écarté mercredi la piste criminelle et ouvert une information judiciaire pour dégradations involontaires en raison de violation des règles de prudence et de sécurité. /Photo prise le 15 juin 2019/REUTERS/Benoit Tessier

Deux mois après l’incendie de Notre-Dame de Paris, le parquet de Paris a écarté hier la piste criminelle et ouvert une information judiciaire pour dégradations involontaires en raison de violation des règles de prudence et de sécurité. Le procureur de la République de Paris a annoncé dans un communiqué que le parquet avait clos l’enquête préliminaire sur ce sinistre qui a ravagé la flèche et la toiture de ce joyau de l’art gothique, emblème de la capitale française.

“En l’état, aucun élément ne permet d’accréditer l’hypothèse d’une origine criminelle”, a déclaré Rémy Heitz. “Si certaines défaillances (…) ont été mises en évidence, les investigations réalisées ne permettent cependant pas, à ce jour, de déterminer les causes de l’incendie”, a-t-il ajouté.

Selon Rémy Heitz, plusieurs hypothèses ont retenu l’attention des enquêteurs, dont celles d’un dysfonctionnement du système électrique ou d’un départ de feu occasionné par une cigarette mal éteinte, “sans qu’il soit possible d’en privilégier une à ce stade”.

Pendant l’enquête préliminaire, les enquêteurs ont notamment effectué une centaine d’auditions de témoins. “Des investigations plus approfondies, justifiant notamment un important travail d’expertise, vont désormais devoir être menées”, a-t-il ajouté.

Elles seront réalisées dans le cadre d’une information judiciaire contre X ouverte hier et confiée à trois juges d’instruction, pour “dégradations involontaires par incendie, par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité”.

Ces dégradations sont intervenues “dans des conditions de nature à exposer des personnes à un dommage corporel”, souligne le procureur dans son communiqué. Notre-Dame est un des monuments les plus visités de Paris –plus de 13 millions de personnes par an.

L’incendie, qui a suscité une vive émotion dans le monde entier et un afflux de dons pour la restauration de l’église, n’a fait aucune victime. Le feu s’est déclaré peu avant 19 heures et des centaines de pompiers sont intervenus pour sauver d’un effondrement pur et simple le bâtiment fragilisé par l’incendie.

 

Reuters

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete