Fakarava : le badamier de Mahia Varas

lundi 18 mai 2015

En repartant du chantier du projet Va’a motu pour retourner dans leur salle de cours, les écoliers passent devant la maison de Mahia Varas. La pirogue se construit à quelques dizaines de mètres de chez elle.
Tous les jours, Mahia, 82 ans, entretient son jardin, regarde passer les gens et sourit à tout le monde. Elle est rarement seule : sa famille, ses amis lui rendent visite quotidiennement. Sur son terrain, un grand badamier aux racines tentaculaires trône depuis sa naissance. Cet arbre, au creux duquel elle est assise pour la photo, a 350 ans ! Il est l’un des plus anciens et l’un des plus grands de l’archipel des Tuamotu ! Mahia dit avec un sourire amusé : “Cet arbre m’a vu grandir, mais moi, jamais je n’ai eu l’impression qu’il a grandi !”

“Une affaire de femmes”

Tous les enfants et petits-enfants de Mahia, ont joué et inventé des histoires sous cet arbre. Aux Tuamotu peut-être plus qu’ailleurs, les arbres parcourent le temps et font partie des vies insulaires des générations durant ! Ici, pas assez d’artifice, de modernité, pour perturber l’amour et l’intérêt que l’humain peut porter à la nature qui, en retour, lui offre beaucoup.
Récemment, à côté de sa maison, Mahia a vu naître le chantier naval de construction de la grande pirogue à voile paumotu et ça lui rappelle de bons souvenirs ! En effet, quand elle était jeune, Mahia a navigué à bord de pirogues à voile pour ramener le coprah du “secteur”. Elle était “peperu”, le mot tahitien pour désigner la personne qui dirige l’embarcation, et ses autres sœurs complétaient l’équipage : “C’était une affaire de femmes car nous faisions les allers-retours au village avec les sacs en toile de jute remplis… jusqu’à neuf sacs par pirogue, tandis que notre papa restait au secteur continuer la production. Nous le retrouvions quelques jours plus tard.” La dernière fois qu’elle a navigué à bord de ce genre de bateaux, elle avait 17 ans. Mahia ,avec son joli sourire plein de gentillesse, nous offre une belle histoire de son passé qui coïncide parfaitement avec le projet Va’a Motu.

Julien Girardot

 

Tikamano 2015-05-19 17:14:00
Ma mami que j''aime. Cette histoire que tu aime tant nous raconter. Cette arbre qui nous donne toujours quelque chose à faire le matin en se levant à tes côté.
Je t''aime mami tu me manque gros bisous ❤
heifara 2015-05-18 15:48:00
On peut être fière de notre atoll, de son histoire et de nos matahiapo qui nous rappellent qui on a ete autrefois et qui on doit rester. Bsx mami mahia!
Ernestine 2015-05-18 11:35:00
Un tres beau vecu avec une reconnaissance innoui, merci pour le partage.
On peut voir d''autre photos de l''arbre prise de loins? Pour voir sa grandeur? Merci.
RaphaelD 2015-05-18 10:43:00
Tres joli article qui donne envie d en savoir plus sur cette charmante dame.
Vaiani 2015-05-18 09:54:00
Excellent article, extraordinaire photo, merveilleuse dame qu'est mama Mahia.
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete