Habillage fond de site

Des familles refusent de quitter Hotuarea

vendredi 17 novembre 2017

RELOGEMENT HOTUAREA

Les habitants ont discuté des actions à mener avec les représentants des quartiers et les responsables de l’association Hotuarea Nui lors d’une réunion hier matin. (© Catherine Quiniou/LDT)


Sommées de déménager, des familles aux revenus très modestes ne veulent pas quitter leur quartier situé à l’abord de l’aéroport. Pour elles, le projet de relogement qui leur est proposé n’est pas adapté aux familles polynésiennes. Une manifestation à l’entrée du quartier est envisagée dans les jours qui viennent.

Le relogement des familles du quartier Te Vaifaafaa de Hotuarea, dans le lotissement social OPH “Les hauts de Teroma”, ne fait pas l’unanimité chez les habitants. Sur les 37 familles, sept ne veulent pas partir.

Leur déménagement est officiellement prévu à partir du 29 novembre et la destruction des fare devrait débuter à partir du 4 décembre.

Hier matin, les contestataires ont fait entendre leurs voix à l’occasion d’une réunion qui s’est déroulée à la maison associative de Hotuarea, en présence des représentants des quartiers et des responsables de l’association Hotuarea Nui.

Ces familles aux revenus très modestes craignent de s’endetter. Ne possédant pas, pour la plupart d’entre elles, de moyen de locomotion, elles déplorent également la situation géographique du lotissement, en hauteur et excentré par rapport aux commodités.

“Sur la commune, il y a déjà 3 000 impayés de loyer à l’OPH. Les familles ne savent pas comment elles vont faire pour payer les loyers. Elles vont se retrouver dans quelques années à la soupe populaire du Père Christophe. Ce projet n’est pas adapté aux familles polynésiennes. C’est un copier coller qui vient de métropole mais qui ne correspond pas à la situation des gens d’ici”, déplore Yannick Tevaearai, président de l’association Hotuarea Nui, qui compte 1 000 adhérents.

 

Les habitants entendent se rassembler et parler d’une seule voix

 

Pour lui, la solution consisterait à attribuer des aides pour acheter du matériel et reconstruire les maisons sur place.

“Ceux qui ne sont pas dans la zone rouge, par rapport à la sécurité de l’aéroport, pourraient rester, en reconstruisant des logements décents. C’est une solution moins coûteuse que celle d’aller emprunter des milliards pour construire des cages à poules ! Il faudrait faire des concessions aux familles, cadastrer le secteur”, commente le président qui accuse également l’OPH et les pouvoirs publics de dissimuler un certain nombre d’éléments. 

“Il y a des réunions mais on n’est pas invité alors que ça nous concerne. L’association n’est pas au courant, on nous cache beaucoup de choses. On ne peut pas faire confiance aux hommes politiques. Ils ont des façons de faire assez curieuses. Pour convaincre une personne d’aller sur Teroma, il lui a été proposé un nouveau scooter !”

 

“On ne va pas laisser faire ça”

 

Si, à Te Vaifaafaa, seules sept familles refusent de quitter les lieux, elles sont bien  plus nombreuses dans les quartiers voisins, également concernés par l’opération de réhabilitation.

“On a étudié le projet de l’OPH et ils nous mettent dans l’embarras. On ne peut accepter ça. Une route doit passer dans notre quartier avec, pour conséquence, la démolition de plusieurs maisons dont celle de ma grand-mère qui est très malade. On ne va pas laisser faire ça”,  explique, en colère, Logan Moo, du quartier Boyer.

“Le terrain ne nous appartient pas, c’est vrai, mais on a œuvré dessus, on l’a remblayé nous même”, déclare de son côté Marie Tikare, qui habite Hotuarea depuis une quarantaine d’années.

Pour elle, il est important que les habitants se rassemblent et parlent d’une seule voix pour se faire entendre des dirigeants.

“On veut être écouté. Ceux de l’OPH veulent juste qu’on dégage mais après, les conséquences, ils s’en fichent”, s’agace Naumi Tapi, une autre résidente de Hotuarea.

Une manifestation à l’entrée du quartier est envisagée dans les jours qui viennent. 

 

De notre correspondante C.Q.

 

• Plus d’informations dans notre édition du jour

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete