Habillage fond de site

Le fare Manihini rasé

mercredi 24 janvier 2018

Le fare Manihini n’est plus qu’un tas de gravats dont des engins rassemblent les morceaux avant leur évacuation. (© Claude Jacques/LDT)

Le fare Manihini n’est plus qu’un tas de gravats dont des engins rassemblent les morceaux avant leur évacuation. (© Claude Jacques/LDT)

Il abritait l’office du tourisme, Tahiti Tourisme et le ministère du même nom. Le fare Manihini n’est plus qu’un tas de gravats dont des engins rassemblent les morceaux avant leur évacuation.

Une clôture avait été aménagée le 15 janvier autour du bâtiment pour aménager le chantier et en protéger l’accès. Il a été démoli le week-end dernier afin de limiter l’impact de ces travaux pour les usagers et résidents du centre-ville.

Les occupants de ce bâtiment emblématique de la place Vaiete, qui avait été entièrement désamianté auparavant, ont été installés à la gare maritime pour la majorité d’entre eux. Le ministère a été transféré au centre-ville, rue Édouard Ahne, dans l’immeuble Uupa.

 

Deux ans de travaux

 

Le grand chapiteau qui bordait le bâtiment et qui abritait des stands d’artisans est encore en place mais son sol a été démoli et il va subir le même sort. Les artisans ont été relogés sous un autre chapiteau.

Le Port autonome de Papeete avait organisé une conférence de presse en juin dernier pour annoncer ces travaux et présenter son projet de remplacement. Il rappelle que ce chantier “marque les lancement de la construction d’un terminal de croisières international moderne qui répond aux besoins des croisiéristes, dont le nombre a augmenté significativement ces dernières années.”

Avec cette réalisation, l’objectif est de “parvenir à un équilibre entre un espace public et les impératifs d’un terminal de croisière moderne pouvant traiter des paquebots tête de ligne de 2 000 passagers.”

Ce terminal, qui est une infrastructure essentielle pour le développement du tourisme de croisières doit, en effet, pouvoir accueillir jusqu’à trois paquebots simultanément.

Mais la convivialité de la place Vaiete sera préservée et les roulottes resteront à leur place. Ce nouvel espace permettra également aux piétons de poursuivre la balade du front de mer aménagée depuis la place To’ata. Par ailleurs, une passerelle piétonne, de six mètres de largeur et dimensionnée comme une promenade, traversera en hauteur le front de mer routier, afin que les passagers puissent accéder directement et de manière sécurisée au marché du centre-ville.

Les travaux de ce terminal, d’un montant de 1,1 milliard de francs, débuteront en juillet 2018 et l’ouverture au public est prévue pour juin 2020.

C’est le cabinet d’architectes belge Tetra, associé à un architecte local, Stanley Vota, qui a remporté l’appel d’offres.

Il a opté pour un bâtiment ouvert sur l’extérieur avec un parc et des espaces que la population pourra elle aussi fréquenter, les paquebots n’occupant le quai de Papeete que 60 jours par an.

De notre correspondant C.J.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon-vous, qui sera élue Miss Tahiti 2018 ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete