Faute d’intervention, Anna a vu sa voiture brûler entièrement

    samedi 8 octobre 2016

    brûler

    Anna ne comprend pas que les pompiers de Tiarei n’aient pas tenté d’éteindre le feu avec des extincteurs quand cela était encore possible. (Photo : Jean-Luc Massinon)

     

    Dimanche dernier, une habitante de Mahaena a vu sa voiture brûler entièrement, faute de moyens de secours communaux. Le camion incendie de Hitiaa o te ra est en panne depuis trois mois. Anna ne comprend pas que les pompiers de Tiarei n’aient pas essayé d’éteindre le feu avec des extincteurs quand cela était encore possible.

     

    Les faits remontent à dimanche dernier, mais Anna enrage encore. Cette mère de famille a vu sa voiture brûler sans rien pouvoir faire. Les pompiers de Hitiaa o te ra n’ont pas pu intervenir car leur camion incendie est en panne depuis trois mois ! Le temps que les secours arrivent de Taravao, le véhicule d’Anna était totalement embrasé. S’il n’y a eu, fort heureusement, aucun blessé, cette résidente de Mahaena accuse la commune d’irresponsabilité.

     

    Le camion de Hitiaa o te ra n’arrivera pas

     

    Dimanche, alors qu’elle raccompagne ses mootua à Papenoo, Anna détecte un mauvais fonctionnement de sa petite voiture et décide de faire demi-tour. À Mahaena, dans sa vallée Tefaaiti, alors qu’elle emprunte la route cimentée, une femme à pied lui signale que des flammes sortent de dessous du véhicule. Anna n’est qu’à une centaine de mètres de chez elle quand la voiture s’arrête au beau milieu de la chaussée. Anna, sa belle-fille et ses trois petits-enfants sortent de la voiture et partent se mettre à l’abri. Il est presque midi.

    Anna raconte : “La première chose que ma belle-fille a faite est de téléphoner aux pompiers. Après plusieurs appels, elle a fini par avoir les secours et dit qu’une voiture prenait feu dans la vallée. On lui a répondu : “on arrive”. Mais moi, je ne savais pas qu’ils n’avaient pas de camion incendie.” Car Anna voit seulement arriver une ambulance. Les pompiers s’assurent qu’il n’y a personne dans la voiture mais ne tentent pas d’éteindre le feu. Pour eux, il n’y a plus rien à faire.

    Pourtant selon Anna, les flammes étaient encore localisées à l’avant du véhicule : “Je pensais qu’ils allaient faire quelque chose avec des extincteurs, au moins pour que je sauve mes papiers. Dedans, il y avait mon permis, ma carte de crédit, de l’argent…” Anna apprend que le camion de la commune est en panne et qu’il faut attendre les secours de Taravao. Cette équipe arrive sur place dans la demi-heure qui suit, mais il est déjà trop tard.

    Les flammes dévorent entièrement le véhicule. Anna ne comprend pas que la première équipe n’ait rien tenté en urgence : “Ils étaient capables d’éteindre le feu quand même !” Si elle avait su tout de suite que le camion n’arriverait pas, elle reconnaît qu’elle aurait cherché à éteindre le feu elle-même, tant que cela était encore possible.

     

    L’heure des questionnements

     

    Presqu’une semaine après les faits, la femme en veut terriblement à la commune : “Je suis vraiment en colère contre les pompiers d’ici et contre le maire. […] C’est inadmissible que le camion soit en panne depuis trois mois. Imaginez que je sois parvenue à revenir jusqu’à ma maison avec la voiture en feu. Et si quelqu’un était resté bloqué dans la voiture ?” En laissant son véhicule sur la route, Anna a eu un bon réflexe. Car en ramenant la voiture chez elle, l’incendie aurait pu alors se propager à son fare et aux maisons du quartier.

    Et qu’auraient pu faire les pompiers sans camion incendie ? Anna se souvient qu’à Mahaena une maison a brûlé car les pompiers n’avaient pas d’eau. Cette fois, il y a de l’eau mais le camion est immobilisé, car il est en panne. “ça fait les fiers le 14 juillet au défilé et ils sont incapables d’éteindre un feu…”, peste encore Anna qui n’est toujours pas remise de cette mésaventure. 

     

    JLM

     

     

    Mairie et caserne silencieuses

     

    À la brigade des pompiers, comme à la mairie de Tiarei, on n’a pas souhaité faire de commentaires sur cette affaire. Personne ne veut officiellement parler. On laisse entendre qu’il n’était plus possible d’intervenir sur ce feu de véhicule lorsque les pompiers de Hitiaa o te ra sont arrivés en ambulance. Le chef d’agrès, responsable d’équipe, n’a visiblement pas voulu prendre de risque d’engager du personnel sans savoir si la voiture n’allait exploser à tout moment. C’était effectivement un modèle essence.

    Le camion incendie de la caserne de Tiarei est bien en panne moteur depuis trois mois. Une commande de pièces aurait été passée. Et comme il n’est pas question d’acheter un camion neuf – à 50 millions de Fcfp – la mairie de Hitiaa o te ra se serait rapprochée de la brigade de Pirae pour lui racheter l’un de ces camions. La procédure serait en cours. L’acquisition pourrait être validée au prochain conseil municipal.

    En attendant, la brigade de Tiarei compte sur les collègues pompiers de Mahina et de Taravao. Mais quand on connaît l’étendue de la commune de Hitiaa o te ra (35 kilomètres), ce soutien a ses limites. Pour preuve, dimanche dernier, Hitiaa o te ra a fait appel aux pompiers de Mahina, mais le camion de Mahina était en appui sur deux interventions – dont un accident avec aussi un véhicule en feu. Le responsable de la sécurité de Tiarei s’est alors replié sur les pompiers de Taravao. Le camion d’intervention avait malheureusement une vingtaine de kilomètres à parcourir pour arriver à Mahaena ! Le délai d’intervention ne laisse aucune chance de sauver une voiture ou même un fare en feu !

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete