Habillage fond de site

La Fédération polynésienne d’escrime dans le collimateur du Pays

mardi 8 janvier 2019

La Fédération polynésienne d’escrime (FPE) pourrait perdre sa Délégation de service public (DSP) et les subventions qui vont avec. (Archives LDT)

La Fédération polynésienne d’escrime (FPE) pourrait perdre sa Délégation de service public (DSP) et les subventions qui vont avec. (Archives LDT)

 

Le Pays a déposé plainte contre la Fédération polynésienne d’escrime (FPE) après avoir réceptionné divers éléments qui lui ont été fournis l’an dernier par la Direction jeunesse et sports.

Selon une information révélée en fin de semaine dernière par nos confrères de TNTV, “la Fédération polynésienne d’escrime est dans la tourmente en raison de suspicions de mise en danger des pratiquants, mais aussi de faux et usage de faux”. Le Pays a en effet déposé plainte après avoir réceptionné divers éléments qui lui ont été fournis l’an dernier par la Direction jeunesse et sports. Laquelle veille à ce que toutes les règles de bonne utilisation de l’argent public soient respectées par les fédérations délégataires de service public. Et cela semble ne pas avoir été le cas pour celle d’escrime, la FPE. “On a lancé une enquête administrative car il y a eu des problèmes en 2017 avec l’ancien cadre technique fédéral”, explique Anthony Pheu. Le directeur de la DJS ajoute avoir depuis cette enquête “des suspicions fortes” quant à la sécurité des pratiquants et indique aussi et surtout avoir “trouvé des éléments objectifs qui posent des suspicions fortes sur l’utilisation de l’argent public” (voir encadré).

Ainsi des factures de fournisseurs de la FPE auraient été modifiées et transformées par des procédés douteux, ce qui a poussé la DJS à informer le Pays qui a alors décidé de porter l’affaire en justice.

 

La fédération l’aide à gagner sa vie”

Nous avons récupéré les éléments objectifs, fait une note de présentation qui a été envoyée au secrétariat général du gouvernement pour avis. On a du mal à faire confiance au président de la FPE (Bruno Sanchez, NDLR) car quand on demande les relevés de compte, rien ne correspond. La plupart des factures qui sont déposées à la DJS ne correspondent pas aux prestations ou aux investissements, etc. Et il y a deux comptes différents dont un où sont versées les subventions. On a juste l’impression qu’en réalité, la fédération l’aide à gagner sa vie”, ajoute Anthony Pheu.

Les éléments portés à l’attention du secrétariat général du gouvernement ont donc fait que celui-ci ne s’est pas contenté de signaler les faits, mais carrément à porter plainte, la DJS proposant elle un retrait d’agrément. “Le Pays a porté plainte contre la fédération. Est-ce que ce sera suivi par le procureur, c’est encore autre chose, mais on n’est pas en train de faire une chasse aux sorcières. On dit juste qu’à un moment donné, comme pour le taekwondo où on est bienveillant et où on accompagne pour remettre dans le droit chemin, on n’a pas envie de renouveler l’agrément dans ces conditions”, poursuit Anthony Pheu.

Comme pour le taekwondo, la mise en place d’une commission ad hoc pour permettre à l’escrime de poursuivre son essor en Polynésie est actuellement à l’étude, “l’important étant de ne pas impacter les athlètes de la discipline”, conclut le patron de la DJS.

Rappelons qu’une fédération dissidente, la Fédération d’escrime du fenua (FEF) avait été créée en début d’année dernière suite aux discordes qui règnent depuis quelques années déjà dans le petit monde local de l’escrime (voir encadré).

 

Jean-Marc Monnier

 

Anthony Pheu

Directeur de la DJS

Suspicions sur l’utilisation de l’argent public”

L’ancien cadre technique fédéral, Arnaud Bellanger, nous avait indiqué en 2017 qu’il y avait beaucoup d’irrégularité dans ce qui se passait à la FPE, mais on a tenté d’être bienveillant quant à la viabilité du projet sportif et des revenus de la FPE pour payer son salaire et les charges sociales. Tout allait bien au départ, mais six mois après, le CTF est revenu nous voir en disant qu’il n’était pas payé depuis le début de l’année, qu’il y avait eu des mensonges et des pratiques irrégulières. On a alors ouvert une enquête administrative fin 2017 pour savoir ce qui se passait et faire en sorte qu’il y ait un arrangement à l’amiable entre la FPE et son CTF. Mais on s’est rendu compte de pas mal de choses, d’éléments objectifs tels que des courriers, des images, des vidéos qui nous font penser que la sécurité n’est pas forcément respectée tout le temps. En plus de ces suspicions fortes sur la sécurité, on a trouvé des éléments qui sont objectifs et qui posent des suspicions fortes sur l’utilisation de l’argent public. On a des originaux des factures des fournisseurs et ce qui nous a été déposé est complètement différent avec des modifications a priori sur Photoshop ou d’autres logiciels. De plus, il y a beaucoup de confusion car il (Bruno Sanchez, NDLR) est patenté et il utilise le matériel qui a été acheté par la fédération pour son usage propre et pour ses cours, ainsi que le véhicule de la fédération pour donner ses cours personnels et privés.”

 

Scission entre la FPE et la FEF

Fondée le 25 janvier 2018, la nouvelle Fédération d’escrime du fenua (FEF) organisait en début d’année dernière à la mairie de Papeete sa première conférence de presse en présence de ses membres fondateurs. L’objectif des nouveaux dirigeants était d’expliquer les raisons qui les avaient poussés à créer cette fédération api alors qu’il en existe déjà une localement, en l’occurrence la Fédération polynésienne d’escrime (FPE). “Nous avons souhaité montrer que les actions aujourd’hui mises en place par la FPE ainsi que les pratiques, l’organisation et la gestion de cette fédération ne peuvent pas durer”, expliquait alors Cyrille Viriot, président de la FEF. Ce dernier indiquait également qu’il n’y avait pas eu possibilité de s’entendre avec son homologue de la FEP, Bruno Sanchez, pour éviter la scission.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete