Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Fenua Aihere : Au bout du monde, la messe dominicale… c’est le lundi

mardi 16 mai 2017

messe religion

Hier, une trentaine de personnes ont fait le déplacement. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Depuis 1973, le père Norbert Holozet officie régulièrement à la chapelle du Saint-Rosaire, nichée au cœur du Fenua ‘Aihere, à Tautira. En dehors du fait que le site n’est accessible qu’à pied ou en bateau, une autre particularité l’entoure : la messe dominicale y est célébrée le lundi matin. Cette configuration s’avère nécessaire, puisque bon nombre d’habitants, pêcheurs ou agriculteurs, s’absentent chaque dimanche pour se rendre au marché de Papeete.

Hier matin, la pluie n’aura pas découragé le père Norbert Holozet, 77 ans, au rendez-vous dès 7 h 45, à la marina de Tautira pour embarquer à bord du Nihinai III, aux côtés d’une petite dizaine de personnes, adultes et enfants.

Après une courte traversée – moins d’un quart d’heure –, la chapelle du Saint-Rosaire, nichée au cœur du Fenua ‘Aihere, est déjà en vue. D’autres bateaux suivront, tandis que les quelques résidents les plus proches feront le trajet à pied.

Au total, hier, une trentaine de paroissiens ont fait le déplacement, dont Milada Vezelski, bientôt 80 ans, qui n’a pas hésité à prendre la mer.

Ils étaient un peu moins nombreux que d’ordinaire, en raison de la météo menaçante, mais également d’un mariage, célébré en présence de bon nombre d’entre eux au village, au cours du week-end.

 

Une majorité de pêcheurs et d’agriculteurs

 

Comme à chaque fois, avant, puis après l’office, une buvette est organisée, pour permettre à chacun de se restaurer, tout en contribuant à récolter des fonds, en vue de financer l’achat d’instruments de musique et d’une nouvelle sonorisation – la précédente ayant été volée. C’est donc sans micro, ni haut-parleurs, ni rétroprojecteur, mais dans un cadre richement fleuri, que la messe dominicale a été célébrée.

Si celle-ci est différée au lundi, ce n’est pas dû au hasard… Avec une majorité de pêcheurs et d’agriculteurs amenés à se rendre chaque dimanche au marché de Papeete pour vendre leurs produits, il a fallu s’adapter au rythme de vie des habitants du Fenua ‘Aihere. Cette configuration reste unique à l’échelle de Tahiti et, semble-t-il, de l’archidiocèse de Papeete.

Pour les résidents, relativement isolés en raison de l’absence de route, ce rendez-vous hebdomadaire sonne comme une bouffée d’air frais. Les discussions vont bon train, dans une ambiance familiale préservée.

Ainsi, le projet d’agrandissement de la chapelle ne fait pas l’unanimité : pour certains, c’est l’intimité du lieu qui fait tout son charme. 

 

A.-C.B.

 

norbert holozet

Arrivée du père Norbert Holozet, 77 ans, fidèle au poste depuis 1973. (© Anne-Charlotte Bouleau)

navette presqu'île fenua aihere

La plupart des paroissiens ont fait le trajet en bateau. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Milada Vezelski

Milada Vezelski, bientôt 80 ans, n’a pas hésité à prendre la mer. (© Anne-Charlotte Bouleau)

pique nique fenua aihere

Les fonds récoltés grâce à la buvette contribueront à l’achat de matériel, comme des instruments de musique ou une sonorisation. (© Anne-Charlotte Bouleau)

messe église paroisse religion fenua aihere

Le coup d’envoi de la messe a été donné aux alentours de 9 h 30. (© Anne-Charlotte Bouleau)

paroissien fidèle église religion

Hier, une trentaine de personnes ont fait le déplacement. (© Anne-Charlotte Bouleau)

chorale fenua aihere

Bien qu’isolée, la chapelle du Saint-Rosaire dispose de sa propre chorale. (© Anne-Charlotte Bouleau)

chorale église pasteur religion

(© Anne-Charlotte Bouleau)

 

599
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete