Peau de chagrin pour la primaire de la gauche (appelée “Les primaires citoyennes” par ses organisateurs) en Polynésie française, où “La Belle alliance populaire” ne suscite guère d’enthousiasme.
    0
    En continu
      Abonnez-vous pour120 francs seulement sans engagement ! je m'abonne !
      M. Edouard Fritch, Président, en charge de l’emploi, des collectivités et des postes et télécommunicationsM. Teva Rohfritsch, vice-président, ministre de...
          Le vote

          Au total en Polynésie, il n'y a que 4 bureaux de votes pour la Primaire socialiste. Pour vous c'est ...

          Loading ... Loading ...
          Edition abonnés
            Société