Habillage fond de site

Festival international de ’ukulele : Un spectacle pour finir en apothéose

lundi 18 septembre 2017

festival ukulele

En ouverture de la soirée de spectacle, la prestation du trio Uku Hine, qui a remporté le premier prix, d’une valeur de 90 000 F,
sur un nombre de treize groupes inscrits au Festival international de ’ukulele. (© John Hiongue/LDT)


La deuxième édition du Festival international de ’ukulele s’est achevée samedi dernier. Un spectacle était organisé pour l’occasion, au grand théâtre de la Maison de la culture. Celui-ci a rassemblé pas moins de 700 spectateurs.

Le rideau est tombé sur la deuxième édition du Festival international de ’ukulele, qui s’est déroulé la semaine dernière, à Papeete.  En guise de clôture, une soirée de spectacle était organisée, samedi dernier, au grand théâtre de la Maison de la culture.

Sept cents spectateurs environ, dont de nombreux élèves inscrits dans les différentes écoles de formation de ’ukulele, étaient présents pour ce gala de clôture. La soirée a tenu toutes ses promesses, le tout dans une ambiance musicale polynésienne teintée d’humour.

Le public a ainsi pu assister à une heure trente de show pour finir en apothéose ce festival international. Sur scène, des duos, des trios, des groupes et même des artistes chanteurs bien connus de tous à l’image de Patrick Noble, Manuarii Ateni, le duo Roger (le papa) et Raumata (sa fille) Tetuanui ou encore Roger Yane, professeur de ’ukulele.

“Lorsque j’étais jeune, je regardais les copains jouer au collège et, à l’âge de mes dix ans, j’étais fan du groupe Te Ava Piti”, confiait-il, avant de monter sur scène. “Il y a cinq à six ans de cela, je me suis intéressé à la pratique du ’ukulele hawaiien.”

Pour mettre de l’ambiance tout au long de la soirée, la Maison de la culture a fait appel à un animateur humoristique, André Tauraa dit Papa Tihota : “Le ’ukulele fait partie de notre culture et il est un instrument polynésien par excellence”, commentait-il.

Pour clore la soirée et le festival, des talents venus tout droit de Hawaii, Andrew et Jay Molina ainsi que le jeune Aidan James, ont démontré leur technique à une salle conquise.

De notre correspondant J.H.

 

raumata tetuanui

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete