Festival Polynesia : ce n’est qu’un nana, cousins !

    samedi 17 septembre 2016

    "On a créé la rencontre. On le voit aujourd’hui : cette dernière journée ressemble plus à une bringue populaire, où les Maoris dansent avec les Pascuans et les Hawaiiens… » Le festival Polynesia s'est achevé ce samedi matin, à la maison de la Culture, qui dresse un bilan très positif de l’évènement.

    « On a créé la rencontre. On le voit aujourd’hui : cette dernière journée ressemble plus à une bringue populaire, où les Maoris dansent avec les Pascuans et les Hawaiiens… » Le festival Polynesia s’est achevé ce samedi matin, à la maison de la Culture, qui dresse un bilan très positif de l’évènement.


    L’émotion était palpable au moment de quitter la scène ou les gradins

     

    La première édition du festival Polynesia s’est achevée ce samedi à la Maison de la Culture. Après une semaine entre cousins, l’émotion était palpable aussi bien chez le public tahitien que dans les délégations hawaïenne, maori et rapa nui, au moment de quitter la scène ou les gradins.

     

    « Bien évidemment, il y a des choses à améliorer », a reconnu Hinatea Ahnne, la directrice de Te Fare Tauhiti Nui, en faisant le bilan de l’évènement. Comme l’absence remarquée d’une délégation tahitienne, ou les écarts au programme qui ont parfois déçu le public. « Ils exagèrent, ils auraient pu assurer jusqu’au dernier jour… », déploraient ainsi deux jeunes femmes ce matin, à 8h30, en trouvant porte close aux ateliers de langue, sculpture ou photographie, prévus à l’agenda.

    « Mais en dehors de ces petits ratés, ça reste une première édition très, très satisfaisante, qui a eu un très gros succès », s’est félicitée Hinatea Ahnne, en comptabilisant « près de 1000 visiteurs par jour ». « On n’a pas respecté stricto sensu le programme qu’on avait annoncé, mais ça reste quand même quelque chose de réussi, parce qu’on a créé la rencontre, a-t-elle ajouté. On le voit aujourd’hui : cette dernière journée ressemble plus à une bringue populaire, où les Maoris dansent avec les Pascuans et les Hawaiiens… »

    Car la fête a tout de même bien eu lieu ce matin, concentrée sur le Paepae de Te Fare Tauhiti Nui. Chaque délégation est montée sur scène, parfois en formation mélangée, pour de belles prestations conclues par de tristes « a hui hou », « e noho rā » ou « iorana ». Mais ce n’est qu’un « nana », cousins : le ministre de la Culture Heremoana Maamaatuaiahutapu a d’ores et déjà annoncé qu’une deuxième édition du festival se tiendrait à Papeete, en 2019.

     

    M.G

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete