Habillage fond de site

Fête à Punaauia – Un Heiva et cinq groupes en lice

mardi 12 décembre 2017

danse répétition punaauia

Depuis le mois d’octobre, les groupes s’entraînent dans leur quartier pour tenter de décrocher la première place du podium. (© DR)


Cette semaine aura lieu le Ta’urua no Punaauia, dans les jardins de l’hôtel de ville, un événement remis au gout du jour après six ans d’absence. Chants, danses et savoir-faire ancestraux seront à l’honneur durant quatre jours. Pour l’occasion, cinq groupes se sont constitués.

Pour les festivités de fin d’année, la mairie de Punaauia a décidé de mettre en avant la culture et le patrimoine de la commune à travers l’organisation de son Ta’urua no Punaauia.

Un évènement qu’elle souhaite à l’image du grand Heiva I Tahiti, qui a lieu chaque année, en juillet, à To’ata. Il se déroulera du 14 au 17 décembre.

“Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Ce type d’évènement a déjà existé dans la commune, par le passé, mais nous l’avions mis en stand-by depuis 2011 car son organisation représente un grand investissement, pour un coût important.
La promotion de la culture et des valeurs traditionnelles est au cœur des préoccupations du conseil municipal, c’est pourquoi, nous avons décidé de remettre en place ce concept, d’autant plus qu’il y avait une forte demande de la population de pouvoir s’exprimer à travers la danse et le chant”, explique Marie Rose Tehuru, 10e adjointe au maire en charge de la culture, des festivités et de la vie associative.

Ces dernières années, la commune a ainsi lancé de nombreux projets en rapport avec la culture et les savoir-faire ancestraux. Elle a notamment organisé les Matarii i nia et Matarii i raro, l’an passé.

Depuis deux ans, elle travaille avec les jeunes des quartiers sur un projet intitulé “Il était une fois mon quartier”, qui a pour objectif de leur permettre de redécouvrir les légendes et les histoires de la commune, avec l’aide des anciens.

Si la commune a choisi le mois de décembre pour organiser son propre Heiva, c’est aussi pour “coller” avec les traditions ancestrales.

“À l’époque, toutes les manifestations festives se déroulaient en période d’abondance, c’est-à-dire entre novembre et avril, lorsque la nature est la plus généreuse. Si, avec le temps, le Heiva i Tahiti a été mis en place en juillet, c’est pour coller avec le 14-Juillet, et les grandes vacances scolaires… Nous, à Punaauia, on s’est dit que quitte à faire notre Heiva, on voulait respecter les traditions , en accord avec les saisons”, explique-t-on à la mairie.

 

500 personnes mobilisées

 

Pour préparer cet évènement, la mairie a fait appel à l’association Hinemanea Project, experte dans l’organisation de ce type de manifestation.

Cinq grandes zones géographiques ont été définies, regroupant chacune plusieurs quartiers. L’idée est d’associer à cet évènement, un maximum d’administrés, issus ou non des quartiers prioritaires, et tous animés par l’envie de faire vivre leur culture. Ils sont aujourd’hui près de 500 à être mobilisés sur ce projet.

Depuis le mois d’octobre, ils travaillent à des prestations de chants et de danse sur le thème To’u mou’a, to’u ai’a (“Ma montagne, mon histoire”), dans l’espoir de remporter le premier prix.

“On a laissé les groupes se réapproprier l’histoire de la commune ou de leur quartier comme ils l’entendent. Certains ont choisi d’interpréter des légendes bien connues de Punaauia, d’autres ont choisi de réinventer des histoires existantes”, explique William Temahuki, chargé des projets culturel de la mairie.

Les groupes se produiront dans les jardins de la mairie de Punaauia, les 14, 15 et 16 décembre. Leurs prestations devront comporter un ote’a et un aparima et respecter un temps imposé de 30 minutes.

Le jury est constitué de trois personnalités : une grande dame du ‘ori Tahiti, Janine Maru Ara ; Myrna Teua Tuporo, plus connue sous le nom de Mama Iopa, en chant ; et Vaihere Pohue, pour la spécialité “écriture”.

Ce jury aura la lourde tâche de départager les groupes pour leurs qualités scéniques, mais aussi pour le sérieux des recherches historiques et culturelles menées autour sur le thème imposé.

Les résultats seront annoncés à l’issue de la troisième soirée de concours, le 16 décembre. Les meilleurs dans chaque catégorie seront alors qualifiés pour se produire à nouveau sur scène, le lendemain, à l’occasion d’une soirée spéciale lauréat.

Un événement qui donnera peut-être goût à la commune de monter un groupe pour le Heiva i Tahiti 2018.

 

Élénore Pelletier

 

HEIVA PUNAAUIA HEIVA PUNAAUIA HEIVA PUNAAUIA

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete