FIFA: l’Australie pourrait profiter du scandale

jeudi 28 mai 2015

Si les votes sont annulés pour irrégularités, et qu’il faut réélire les pays-hôtes des prochaines Coupes du monde, l’Australie pourrait se porter de nouveau candidate.   L’Australie pourrait profiter de l’opération mains propres à la FIFA. Hier, la police suisse a arrêté sept cadres de l’institution mondiale du football à leur hôtel à Zurich. Ils sont soupçonnés d’avoir touché des dessous-de-table, environ 150 millions de dollars, pour attribuer au plus offrant l’organisation des Coupes du monde 2018 et 2022. Justement, l’Australie était candidate pour celle de 2022. Mais la FIFA a finalement octroyé cette Coupe du monde au Qatar. 
Un échec que les dignitaires du football australien ont toujours eu du mal à accepter. Cette vague d’arrestations à la FIFA va remettre les pendules à zéro. Les Murray, l’ancien directeur des sports sur la chaîne de télé publique SBS, et surtout, ancien membre du comité d’éthique de la FIFA, au micro de Mandie Sami:  « Cela fait longtemps que j’avais des soupcons, particulièrement sur l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. C’était tellement bizarre, inattendu, et inexplicable, cela ne pouvait pas s’expliquer autrement que par la corruption. Donc j’espère que l’enquête en cours aura des conséquences positives. Si les juges confirment que des cadres de la FIFA ont touché des pots-de-vin, alors il faudra organiser un nouveau vote et choisir, légalement cette fois-ci, le pays-hôte de la Coupe du monde 2022. Auquel cas, l’Australie devrait soumettre à nouveau sa candidature. »
Pour le moment, la FIFA indique qu’elle maintient l’organisation des deux prochaines Coupes du monde en Russie et au Qatar.
 
Radio Australia

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete