Habillage fond de site

La Fifa va investir 636 millions en Polynésie

mercredi 10 avril 2019

Les membres de la Fifa, de l’OFC, de la FFF étaient présents aux côtés de ceux de la FTF pour la cérémonie d’ouverture de la 11e édition du Festival des îles, à Fautaua. Thierry Ariiotima, président de la FTF (à droite), avec Sanjeevan Balasingam, directeur des associations membres de la Zone Fifa Asie et Océanie. Photo Jean-Marc Monni

Les membres de la Fifa, de l’OFC, de la FFF étaient présents aux côtés de ceux de la FTF pour la cérémonie d’ouverture de la 11e édition du Festival des îles, à Fautaua. (Photo Jean-Marc Monnier)


Alors que la 11e édition du Challenge Alphone Greig bat son plein à Pirae, deux séminaires organisés conjointement par la Fifa et l’OFC se déroulent à Arue en présence de la FTF et de la FFF. Au menu des discutions figure la répartition des millions de dollars d’aides que la fédération internationale va verser aux associations qui lui sont affiliées dans le cadre de son programme quadri annuel Forward.

Le monde du football local est véritablement en ébullition, cette semaine, à Tahiti. D’un côté, la 11e édition du Festival des îles officiellement lancé lundi soir par la cérémonie d’ouverture à Fautaua (voir notre édition d’hier, en page 25) se poursuit avec des matches de qualifications encore au programme aujourd’hui et demain.

De l’autre, dans un hôtel de la commune voisine de Arue, ce sont deux importants séminaires pilotés par la Fédération internationale de football association (Fifa) qui se déroulent en présence des plus hautes instances footballistiques de la zone océanienne, auxquelles se sont joints plusieurs membres de la Fédération française de football (FFF).

Le premier séminaire organisé conjointement entre la Fifa et la Confédération océanienne de football (OFC) s’intitule “Coach Educatorr’s Course” et s’adresse principalement directeurs techniques et formateurs des coaches et éducateurs.

Le second s’adresse, quant à lui, aux dirigeants du football océanien. Consacré au programme de développement Forward mis en place par le président de la Fifa, Gianni Infantino, suite à son élection à la tête de l’association mondiale en mai 2016, ce séminaire a pour ambition de faire progresser le foot régional.

Et cela tombe à pic, étant donné que Tahiti a fortement besoin d’évoluer vers un niveau encore plus haut en matière footballistique !

 

185 milliards de francs d’aides

 

Ainsi, Sanjeevan Balasingam, directeur des associations membres de la Fifa sur les zones Asie et Océanie, a-t-il mené les débats pour indiquer la marche à suivre afin de mettre en application ce programme Forward dans pays de la zone dont il a la charge.

Ce séminaire s’adresse à tous les secrétaires généraux, ainsi qu’aux directeurs financiers et aux personnes en charge du projet Forward dans les onze régions de la zone océanienne. Il s’agit du plus important programme d’investissement dans le football de l’histoire du sport puisque, sur ce cycle qui va de 2019 à 2022, le total combiné des subventions pour toutes les associations, y compris la FFF et la FTF et les confédérations, atteindra pratiquement les 1,75 billions de dollars (1 750 000 000 US$, soit 185 255 000 000 F, ndlr), sur une période de quatre ans”, affirme le directeur, originaire de Malaisie mais basé à Zurich, en Suisse, au siège de la Fifa.

 

Vers un centre national d’entraînement

 

Tahiti profitera ainsi de cette manne financière de plusieurs millions de dollars (voir encadré) pour faire progresser la discipline, ainsi que ses dérivés que sont le beach soccer et le futsal.

“Ce que la Fifa veut faire avec la FTF, c’est aider pour progresser. Si la fédération a déjà un beau quartier général avec un stade qui peut accueillir des matches internationaux, ce que nous avons constaté, certaines choses peuvent encore être améliorées, et c’est ce sur quoi nous discutons. Il faudrait aussi que Tahiti dispose d’un centre national d’entraînement, et c’est un des aspects sur lesquels la Fifa va travailler avec la FTF et le support du gouvernement de Polynésie française car 2 millions de dollars ne seront pas suffisants pour construire cette infrastructure”, conclut Sanjeevan Balasingam.

Des annonces qui sont allées droit au cœur de Thierry Ariiotima, qui a convié tous les responsables de la Fifa, de FFF et de l’OFC a assister à toutes les rencontres du festival des îles, dont les phases finales se dérouleront ce week-end, sous les yeux de grands connaisseurs en matière de football.

Qu’on se dise…

 

Jean-Marc Monnier

 

Sanjeevan Balasingam coupe du monde U-17

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Participerez-vous d'une manière ou d'une autre au financement de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete