Habillage fond de site

Le FIFO 2018 en tournée aux Marquises

dimanche 6 mai 2018

Atuona2

Le FIFO était en tournée dans l’archipel des Marquises du 22 au 28 avril, . C’est toujours avec joie que le Fifo se rend dans ces îles qui furent les premières à solliciter sa venue il y a déjà plus de 10 ans !

La nouveauté de cette année fut de commencer la tournée par Ua Pou, dimanche 22 avril. Accueillis par Christian Aubert, documentaliste au collège et par Bernard Caste professeur d’histoire, rendez-vous est pris pour une projection publique à 18h dans l’auditorium de l’école primaire. Imaginez une scène capable de recevoir une troupe de comédiens ou de danseurs, un grand écran manœuvré électriquement, des gradins surmontés d’une large cabine de pilotage pour le technicien, Pierre en l’occurrence, une sonorisation parfaite et une climatisation agréable et vous avez toutes les conditions pour passer une bonne soirée.

Le public qui avait eu à voter dans la journée n’était au début pas très nombreux mais les jeunes internes de l’école primaire sont arrivés, coussins et doudous dans les bras, prêts à accompagner Mundiya Kepanga, le chef Papou dans sa lutte contre la déforestation de son pays. Toujours dans cette même salle, tous les élèves du collège ont pu le lendemain assister à une ou plusieurs projections. Le soir, les internes nous ont rejoint dans le fare pote’e qui jouxte la mairie où avait lieu, pour le public, la projection de deux documentaires.

Départ mardi pour Hiva Oa où Jean François Richard, référent FIFO, avait tout organisé : programme de nos interventions dans les deux collèges et séances publiques. En trois demi-journées, tous l

 

es élèves de ces établissements ont pu voir une douzaine de documentaires. Quant à la population, elle était conviée à Taaoa dans cette maison de réunion aux baies largement ouvertes sur la mer sur laquelle veille une jolie église.

A 18 heures, personne. Seul le bruit des vagues donne vie à ce havre de paix. Vingt minutes passent, toujours rien. Puis, tout à coup, arrivent camionnettes et techniciens, maman et enfants qui étalent à même le sol pē’ue et coussins. S’approchent des spectateurs timides et réservés qui hésitent à s’installer en pleine lumière. D’autres plus audacieux rentrent non sans nous avoir salués avec chaleur ! Et les images défilent dans cette nuit que la lune n’éclaire pas encore ; L’ambiance est très conviviale !

La seconde soirée eut lieu dans « la capitale », à Atuona. Étienne Tehaamoana, le maire de l’île et fan du Fifo, a ouvert la séance dans une petite salle proche de la mairie. Grâce aux internes de Sainte-Anne, la salle fut comble, d’autant que Ruita et d’autres pâtissières avaient confectionné pizzas, quiches et autres gâteaux et boissons fraîches.

Depuis plusieurs années, c’est Franck Loubet qui organise les projections, tant scolaires que publiques, sur l’île de Nuku Hiva. Cette année encore, il est fidèle au poste, d’une grande efficacité. Ce sont aussi les retrouvailles émues avec le frère Omer.

Taiohae nous attendait dès jeudi pour une première soirée publique dans la salle Ciné Marquises ! Un lieu si authentiquement « salle de cinéma » avec ses fauteuils disposés en une pente douce très étudiée, son écran, sa petite cabine discrète qui abrite la technique, sa sonorité parfaite et sa fraîcheur ! Cette salle, rouverte après quelques années de mise en sommeil, est une aubaine que les élèves ont pu apprécier puisqu’ils y sont venus chaque jour. Le public aussi fut au rendez-vous, à tel point qu’il fallut rajouter quelques chaises dans les travées !

Grâce à ses généreux partenaires, le Fifo hors les murs n’a eu donc aucun mal à remplir sa mission tant les îles sont demandeuses de tels échanges.

 

Michèle de Chazeaux

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete