Habillage fond de site

Fin de la grève à l’OPT

jeudi 11 juillet 2019

(© DR)

(© DR)

La grève a été levée hier soir sur les coups de 20 h 30 au sein de la holding OPT, Fare rata et la SAS Onati. Le mouvement social a été entamé lundi matin. Après deux jours sans négociations, hier, durant toute la journée, les discussions sont allées bon train entre les organisations syndicales (CSIP/Sapot, CSTP/FO et O oe to oe rima) et la direction.

Vers 13 heures, Mahinui Temarii pour O oe to oe rima indiquait : “Nous sommes sur les dernières revendications pour Fare rata et nous avons fini la holding et suspendu les discussions pour Onati. Nous sommes tombés d’accord avec la direction à 90 %. Mais nous continuons les négociations. Ensuite, si tout se passe bien, nous rencontrerons le président du Pays ce soir ou demain pour avoir des garanties. Si tout cela se passe bien, nous pourrions lever la grève.” C’est chose faite.

L’intersyndicale attendait surtout de “vraies réponses” sur la participation du Pays quant à l’équilibre du groupe ou des modifications réglementaires, puisque la direction de l’OPT attend l’élaboration d’une loi fiscale, ou de manière complémentaire, l’exonération sur le prélèvement des dividendes.

Hier soir, le président du Pays, Édouard Fritch rédigeait un courrier à l’attention du PDG de l’OPT, assurant son soutien à l’Office : “La Polynésie française a toujours accompagné le groupe OPT à travers les années. Il n’est pas question de remettre en cause cet engagement, en particulier eu égard aux missions de service public et d’intérêt général assurées.” Et de garantir : “La Polynésie française s’engage à maintenir les activités postales et les services financiers assurées par le groupe public de l’Office des postes et télécommunications et, dans ce cadre, à mettre en œuvre les moyens de financements de ces activités par toute disposition réglementaire possible.”

Les garanties du Pays apportées, les syndicats satisfaits ont décidé de signer les protocoles d’accords mettant fin à trois jours de grève.

 

Jenny Hunter

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete