Habillage fond de site

Finale de la Startup Cup demain soir

mardi 23 juillet 2019

Aperçus à la Fashion week, cette année, les noeuds papillons de Fare O Pepe, finaliste de la Startup Cup, cette année. Photo : Instagram

Aperçus à la Fashion week, cette année, les noeuds papillons de Fare O Pepe, finaliste de la Startup Cup, cette année. Photo : Instagram

La première coupe de l’entrepreneuriat innovant au fenua, la Startup Cup, créée par l’incubateur Prism de la CCISM, revient en force, demain soir, à l’assemblée, place Tarahoi. Après huit ateliers d’innovation collective, 62 équipes participantes, 42 candidatures à travers toute la Polynésie, les huit finalistes de cette seconde édition attendent votre soutien puisque le public est appelé à voter en ligne, pour son candidat (lire encadré).

La Startup Cup vise à récompenser un projet novateur d’entreprise, afin d’encourager les talents dans la création d’une entreprise ayant un impact positif sur le développement du fenua.

Parmi ceux-ci, les très originaux noeuds papillons, très tendance, en nacre de Fare O Pepe ou le collectif à vocation utilito-artistique Precious Plastic Fenua, au slogan si bien trouvé, “unis par les liens sacrés du recyclage”.

La nouveauté de cette année, c’est que les organisateurs du concours se sont déplacés dans les archipels, de mai à juin, et ont couvert huit zones (Papeete, côte est, côte ouest, Presqu’île, Moorea, îles Sous-le-Vent, Marquises, et Tuamotu-Gambier) pour la sélection des meilleurs projets, via un “atelier d’émergence”.

Enfin, rappelons que ce concours s’adresse aux startup, jeunes entreprises innovantes qui sont en train de se lancer (Start) et qui ont un fort potentiel de croissance (Up). Alan, en charge de la Startup Cup qui en est à sa seconde édition, veille sur les huit finalistes.

“On les prépare à l’incubateur (Prism, à la CCISM, ndlr), pendant deux jours, à passer devant le jury avec prise de parole, présentation, coaching, pour la grande finale de mercredi soir”, explique t-il.

Le jury, mercredi soir, sera composé notamment de la Sofidep, de l’OSB, de l’OPT et de la vice-présidence et donnera à chaque candidat, 10 minutes – 5 minutes de speach et 5 minutes de questions/réponses – pour le conquérir.

À la clé : 500 000 F ainsi qu’un an d’accompagnement par l’incubateur PRISM pour le premier lauréat, 200 000 F pour le second et 100 000 F pour le troisième. Ils remporteront également une formation Passeport Digital.

Les votes du public (via notamment la page Facebook de la Startup Cup ou celles des finalistes) seront pris en compte et les trois projets ayant récolté le plus de votes jusqu’au 24 juillet se verront attribuer des points supplémentaires sur la grille de notation du jury.

À vos claviers, donc, pour soutenir les entrepreneurs de demain.

 

CC

Pour voter : Cliquez ici 

Pratique

Grande finale de la Startup Cup, demain, à l’assemblée, à partir de 18 heures. Entrée gratuite (sur inscription). Les inscriptions se font en ligne (www.eventbrite.fr)

 

Les finalistes

Code Hero Acadomia

Un club extra-scolaire à thème fantastique, d’apprentissage de la programmation au travers de la conception de jeux-vidéos, pour les enfants.

 

Fare O Pepe

Fare O Pepe utilise les nacres perlières de Polynésie pour fabriquer des les noeud papillons, une exclusivité mondial.

 

Foodease

Application mobile de commande de plats cuisinés par des restaurateurs à livrer ou à emporter.

 

Precious Plastic Fenua

Transformation du plastique collecté dans la nature en de nouveaux objets utiles pour le quotidien de la population polynésienne.

 

SeedOut Fenua

Une application mobile permettant de compenser son empreinte carbone de manière ludique, interactive, communautaire et gratuite.

 

Tahitian Local Food

Des cours de cuisine à destination des touristes souhaitant vivre une expérience authentique et en totale immersion avec la culture polynésienne.

 

Tama’a Box

Cette solution consiste à proposer un système de récipients consignés à tous les acteurs du secteur de la restauration.

 

Try Tahiti

Une marketplace locale & eco-friendly où l’on ne trouvera que des produits eco-responsables.10% des bénéfices sont reversés aux associations locales de protection de l’environnement.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete