Financement des organisations aborigènes : le gouvernement australien critiqué

    vendredi 6 mars 2015

    « Chaotique et confuse » : c’est ainsi qu’est qualifiée la politique du gouvernement australien en matière de financement des organisations autochtones. Une critique émise par l’organe suprême représentant les Aborigènes et les indigènes du détroit de Torrès après la publication de la liste des associations qui recevront des aides publiques, cette année. Sur les 2 350 demandes déposées, un peu moins d’un millier ont été acceptées, pour un montant total de 680 millions de dollars. Beaucoup d’associations ont été oubliées, dont l’organisme national qui apporte des aides juridiques aux détenus aborigènes. C’est d’autant plus décevant que les besoins sont énormes, les Aborigènes représentent une grande partie des détenus, rappelle son président, Shane Duffy, interrogé par ABC : « J’aurais pensé que le Premier ministre et le ministre des Affaires indigènes, Nigel Scullion, auraient vu l’intérêt de faire appel à nous, à l’organe suprême représentant les Aborigènes, pour les conseiller sur la manière dont ils prennent des décisions directement liées aux Aborigènes et indigènes du détroit de Torrès. »
    Le conseiller en chef sur les affaires autochtones, Warren Mundine, explique que c’est la conséquence de la réforme mise en place par le gouvernement, qui souhaite se focaliser davantage sur la scolarisation des enfants et la lutte contre le chômage des adultes aborigènes. Le gouvernement a été clair sur ses intentions, assure-t-il : « On a toujours dit qu’il y aurait une réforme, et que cela impliquerait qu’il y ait des gagnants et des perdants. »
    Une réponse qui ne satisfait pas Kirstie Parker, co-présidente du Congrès national des premiers peuples d’Australie : « Je ne pense pas que ça soit très utile de parler d’associations en terme de « gagnantes et perdantes ». Si de mauvaises décisions sont prises, c’est mauvais pour toute la communauté. »
    Le travailliste Shayne Neumann s’attaque, lui, à l’argument de la réforme avancée par le gouvernement. Selon lui, l’équipe de Tony Abbott ne cherche pas à améliorer la situation, mais à faire des économies : « Le gouvernement dit qu’il s’agit de faire des économies de fonctionnement et de réduire la paperasse, mais en fait, on le sait maintenant, il s’agit d’une réduction de budget. Des documents du Sénat le prouvent. C’est une grande partie de la dernière coupe budgétaire de 534 millions de dollars. Tony Abbott a prodigieusement échoué en matière de politique indigène, et il a laissé tout le secteur dans la confusion. »
    Dans un communiqué, le ministre des Affaires indigènes a assuré qu’il discuterait avec les associations dont la demande de financement a été rejetée, et qu’il leur indiquerait d’autres voies pour continuer à fonctionner.
     
    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete