Une flottille et 650 militaires sud-coréens en formation au fenua

    lundi 17 octobre 2016

    bateau sud coréen

    Le destroyer a été le premier à franchir la passe hier matin, suivi du Cheong Gi. (© Florent Collet)

     

    L’arrivée des deux navires sud-coréens, hier matin, ne pouvait pas passer inaperçue, tout comme la présence des nombreux marins en centre-ville à la recherche d’un commerce ouvert. Ce sont, en effet, 650 Sud-Coréens qui ont débarqué à bord du destroyer Chung Mu Gong Yi Sun Chin et du navire logistique, chargé notamment de l’approvisionnement en pétrole, le Cheong Gi.

    Deux navires aux fonctions bien particulières. “C’est un groupe école de la marine coréenne qui, durant 107 jours, visite 13 nations dont Tahiti. Pour eux, c’est vraiment une croisière d’enseignement et d’apprentissage. C’est la 36e croisière qu’ils font depuis 1954 et, à Tahiti, c’est la sixième fois qu’ils font escale”, explique Timeri Hart, la consule honoraire de la Corée du Sud en Polynésie.

    Une visite qui réjouira les amateurs de navire de guerre, puisqu’il est possible de le visiter depuis hier. Une escale qui permettra également de renforcer des liens étroits entre les deux armées. “Ces relations sont anciennes. Il ne faut pas oublier que 3 000 Français sont allés combattre pendant la guerre, des centaines y sont morts”, rappelle le contre-amiral Denis Bertrand. “Nous sommes membres encore aujourd’hui du commandement des Nations unies en Corée et de la commission de l’armistice, donc cela nous donne une place tout à fait particulière en termes de relations diplomatiques et militaires avec la Corée.”

    Des coopérations existent ainsi entre les deux armées, lors d’escales mutuelles, comme c’est le cas aujourd’hui, d’exercices et d’échanges de savoir-faire. “Nous accueillons des officiers coréens dans nos écoles”, confirme le commandant supérieur des forces armées en Polynésie française. “Il y aura des rencontres entre les militaires français et coréens, soit par la visite de nos installations, soit par des activités sportives, ludiques et un déjeuner. Il y aura aussi des exercices, notamment à l’appareillage du groupe où un de nos bateaux et un de nos avions participeront à un exercice en commun”, détaille le contre-amiral Denis Bertrand.

    Sorti des usines de Hyundai et Daewoo en 2002, le destroyer de 150 mètres semble comme neuf. “Ce qui frappe l’œil, c’est d’abord que ce sont des bateaux qui ont l’air remarquablement entretenus. Malgré une longue navigation depuis Hawaii, ils sont en excellent état, il y a très peu de rouille, cela veut dire qu’ils portent énormément d’attention à la maintenance et que ce sont des navires de qualité servis par des marins de qualité.”
    Le navire reprendra la mer mercredi matin à destination de la Nouvelle-Zélande.

     

    F.C.

     

     

    capture-decran-2016-10-17-a-10-45-09

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete