Fonds vert : Tuaiva demande à l’État de tenir ses engagements

    vendredi 1 avril 2016

    Dans un communiqué envoyé jeudi aux rédactions, le député Jean-Paul Tuaiva faisait savoir qu’il était intervenu à l’Assemblée nationale pour demander à l’État de respecter sa parole sur la possibilité pour la Polynésie française d’être éligible au Fonds vert.
    Un fonds destiné aux petits pays, principalement insulaires, pour mettre en œuvre des actions de lutte contre le réchauffement climatique, mais surtout pour permettre de contrer ses conséquences comme la montée des eaux. Un engagement que le chef de l’État, François Hollande, avait pris lors de sa visite en Polynésie française en février dernier.
    De plus, Jean-Paul Tuaiva a demandé à ce que la Polynésie française soit aussi éligible à la contribution au service public de l’électricité (CSPE). “L’électricité vendue en Polynésie française est chère, l’une des plus chères au monde et son prix est ainsi deux à trois fois plus élevé qu’en métropole”, a-t-il rappelé.
    La secrétaire d’État Martine Pinville en réponse, en l’absence de la ministre de tutelle, George Pau-Langevin, a rappelé que, une fois encore, le constat de l’autonomie fiscale de la Polynésie française liée au statut d’autonomie “était un frein juridique“ au regard de la CSPE. En revanche, elle a confirmé les propos du chef de l’État quant à l’éligibilité de la Polynésie française au Fonds vert. “La Polynésie française peut en bénéficier via des actions de coopération régionale menées dans le cadre du programme régional océanien de l’environnement, l’un des organismes accrédités auprès du Fonds vert”, a-t-elle expliqué.
     

    A TOUT CEUX QUI PAYENT DE LA PUB OU ANNONCES DS LA DEPECHE 2016-04-18 17:55:00
    Pas étonnant que la dépêche met les clefs sous le paillasson.
    Ce quotidien se fout littéralement de notre tête lorsque l'on connait le prix exorbitant d'une annonce ou d une page de pub. En tant que commerçant j y 'ai laissé une fortune durant des années, et ce MARABOUT de GEORGES BECHER » « NATHAL etc etc passent GRATUITEMENT sa PUBLICITE MENSONGERE depuis un moment en toute impunité. Cela démontre le manque de sérieux de professionnalisme et du non-respect à l'égard de sa clientèle. Jamais vous ne verrez ce genre d'annonce ni chez Tahiti Info ni dans la presse internationale.
    Alors la dépêche je ne vous dis pas merci et j espère que vous fermerez au plus vite.
    Nous commerçants sommes déçus et vous pouvez compter sur nous pour dénoncer cette supercherie.
    maire 2016-04-05 18:00:00
    Tuaiva c'est celui de JP Donuts et de l'association Team Lead ? Mais il n'est plus en prison ???!
    marc 2016-04-05 17:58:00
    @HIRINAKE : suceuse de bites !
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2016-04-04 21:17:00
    Au spécialiste en taïoros @HINIRAKE (post 3, anonyme comme il se doit mais expert en plus en psychiatrie au point où il menace la Dépêche de Tahiti de résilier son abonnement... internet gratuit ? hohohohohohohoho).
    Je crois que tu ne sais pas très bien lire : "le constat de l’autonomie fiscale de la Polynésie française liée au statut d’autonomie “était un frein juridique“" n'est pas de moi, mais de la secrétaire (d'Etat) Martine PINVILLE hoohohohohohoho rollstahiti@gmail.com
    Citoyen 2016-04-02 10:41:00
    JP TUAIVA demande à l'Etat de tenir ses engagements !!!! Nous les électeurs floués de la troisième circonscription nous demandons à JP TUAIVA de tenir ses engagements et surtout de rembourser les millions d'argents public qu'il a détourné avec ses associations fantômes de Punaauia !!! Il manque vraiment pas de toupet celui la. Détourneur de fond public, bientôt locataire du palais de justice et ça se la ramène. Jean-Paul, fermes me la, fais toi petit, vas te cacher...tu nous as trahi, tu as trahi l'espoir que nous avions en toi. Quelle déception...de toute façon c'est hoa de notre faute, on a juste oublié que dans JP DONUTS, à la fin, il y avait NUSTS !!! Minable...
    HIRINAKE 2016-04-01 23:49:00
    Premierement: MM les patrons de la Depeche de Tahiti Marchesini et Auroy pouvez-vous trouver un moyen de stopper les conneries de certains escrocs aux emprunts...y en a vraiment marre ou alors vous faites partie de la meme bande de connards.
    Deuxiemement: Mais arretez donc les elucubrations planetaires de cet illumine de President HOFFER qui devrait resider a present a L'hopital Psychiatrique.....frznchement c' est vraiment fiu et vraiment fiu si vous ne faites rien je resilie mon abonnement chez vous.
    Bande de vrais Taioros va. Marre marre marre va.
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2016-04-01 21:34:00
    "le constat de l’autonomie fiscale de la Polynésie française liée au statut d’autonomie “était un frein juridique“
    Eh oui, avec l'autonomie (fiscale), les 79 999 crève-la-faim colonisés français de "la Polynésie française" peuvent continuer à freiner des quatre fers pour crever la bouche ouverte sans DROIT au RSA hohohohohohoho rollstahiti@gmail.com
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete