Foot – Aorai contient Vénus

    lundi 9 novembre 2015

    Il est des nuls qui valent des victoires et celui obtenu (2-2) par Aorai, samedi au stade Pater, est de ceux-là. Vénus était largement favori mais est tombé sur un adversaire qui a fait preuve d’une grosse débauche d’énergie. 
    La rencontre entre Vénus et Aorai débutait par une minute de silence en mémoire de la mère de Mauarii Tehina, subitement décédée dans de la semaine. L’attaquant de Vénus était bien évidemment forfait. Le début de rencontre était équilibré entre une formation de Vénus, plus à l’aise techniquement, et une équipe de Aorai, qui compensait avec une grosse présence physique au pressing. Et si c’était Vénus qui se procurait les meilleures occasions, c’est bien Aorai qui ouvrait le score à la 27e minute par André Teikihakaupoko qui initiait un une-deux pour s’en aller battre Meriel (1-0). Mais Vénus réagissait rapidement quatre minutes plus tard par l’inévitable Teaonui Tehau qui reprenait de près un tir (1-1, 31e) repoussé par le portier de Aorai, Mickael Temarii. Les deux équipes faisaient jeu égal dans l’occupation territoriale, mais Vénus a la chance de posséder un buteur hors pair avec Teaonui, lequel marquait dans les arrêts de jeu d’une splendide reprise de volée (1-2, 45e). On se disait que, comme souvent, Aorai donnait une bonne réplique mais allait encore s’incliner. Et bien non, car les joueurs de Michel Touatekina trouvaient les ressources pour revenir à la marque (2-2) à la 71e minute grâce à Fabien Ah Lo. L’équipe de Taunoa n’est toutefois pas passée loin d’une nouvelle défaite dans une fin de match dominée par les Bleus marines. Vénus bénéficiait, en effet, d’un penalty pour une faute sur Teaonui Tehau à la 88e minute. Mais Mickael Temarii partait du bon côté et stoppait le tir de Teaonui qui avait voulu se faire justice lui-même. Aorai n’avait pas volé un nul qui récompensait l’énorme solidarité de l’équipe. 

    Patrice Bastian

    Manu Ura surprend Central

    Central, vainqueur de Aorai (3-0) lors de la précédente journée et de Pirae (4-0) en match en retard de la quatrième journée, espérait continuer sur sa lancée, samedi, face à Manu Ura. Le club de Paea avait, quant à lui, besoin de retrouver le goût de la victoire après son match nul (2-2) contre Vénus.
    Il a fait très chaud dans tous les sens du terme, samedi, au stade Pater. Tout d’abord à cause d’un soleil étouffant, la rencontre se  disputant à 13 heures, puis à la 25e minutes de jeu lorsque les Mauves de Manu Ura frappait le poteau au terme d’un action bouillante, et enfin quand les esprits se sont échauffés, l’arbitre devant sortir un carton jaune à l’encontre d’un joueur de Manu Ura afin de calmer les esprits.
    Manu Ura continuait son forcing et finissait par ouvrir le score à la demi-heure de jeu sur une belle action collective avec François Mu à la conclusion. Central bénéficiait ensuite de plusieurs opportunités d’égaliser. Notamment avec un coup franc à un mètre de la surface de réparation des Mauve, mais sans réussite.
    À la reprise, après seulement six minutes de jeu, suite à une main mauve, Central bénéficiait d’un nouveau coup franc juste en face des cages du vétéran Daniel Tapeta, remplaçant de Jonathan Torohia parti au Tournoi de beach soccer de Dubaï. Tapeta a été impérial, repoussant tous les tirs des Rouge et noir avec, parfois, l’aide des poteaux. Les hommes de Cyril Klosek ont manqué une belle opportunité de consolider leur place sur le podium, tandis que les joueurs de Paea ont confirmé leur bon retour. 

    Jean-Marc Monnier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete