Foot (L2) – Le TAC cartonne

    mardi 3 novembre 2015

    En ce week-end de la Toussaint, le Taravao Athletic Club a enterré tous les espoirs des Tamarii Punaruu de se relancer dans ce Championnat de Ligue 2. La victoire 13-1 laisse peu de doutes quant à la différence de niveau et, maintenant, d’ambition qui existe entre certains clubs. 
    Et si Taravao est entré plutôt timidement dans la saison, il ne peut plus avancer masqué, occupant seul la deuxième place (mais la première pour la montée directe) derrière Tefana B qui compte un match de plus. Ce festival de buts offre à l’équipe la meilleure attaque du championnat, très loin devant ses rivaux qui ont connu des fortunes diverses. 
    À commencer par Arue qui, vendredi soir, sur son terrain, accueillait le leader Tefana. Battue 2-1, l’équipe de Arue n’a pas à rougir de sa défaite qui ne l’éloigne pas trop de la tête du classement, mais elle a le don d’en contrarier certains du fait que les buts inscrits par Tefana l’ont été par un joueur évoluant habituellement en Ligue 1. Certes, Sylvain Graglia, suspendu pour six journées depuis la fin de saison dernière, n’a pas encore réintégré l’équipe 1 mais, avant d’y faire son retour, il a repris goût à la compétition par ce match de Ligue 2. Si Tefana B, à ses débuts, pouvait utiliser quelques joueurs de Ligue 1 pour compléter son effectif, la question se pose du maintien d’une telle règle dès lors que le club possède une équipe 3. 
    Ce n’est en tout cas pas derrière cette excuse que s’est retranché le coach de Arue : “Cette défaite fait très mal parce qu’on arrive à égaliser (NDLR : 56e, Gervais Chan Kat). Et puis, on prend ce but en toute fin de match alors qu’ils sont à dix. Je ne veux pas polémiquer sur la présence de joueurs de Ligue 1 parce que le football doit rester le football. Mes gars se sont battus, ils ont fait le maximum et les meilleurs ont gagné. Deux défaites consécutives, ça fait mal et il va falloir se ressaisir.”
    Si Arue a manqué une occasion de faire tomber le leader, ou au moins de le tenir en échec, que dire de la défaite (0-1), le lendemain, de JT sur son terrain contre Taiarapu B ? Invaincus en six journées et restant sur un large succès contre Papenoo, les joueurs chers au président Thierry Ariiotima ont connu leur premier revers contre celui qui était, jusque-là, le dernier ex-aequo avec Punaruu et Papenoo. Ces points perdus seront difficiles à rattraper et la course à la qualification un peu compromise. 
    Une qualification à laquelle ne croit plus Bruno Tehaamoana, l’entraîneur d’Excelsior, après le nul concédé par son équipe sur son terrain contre Papenoo (2-2). “Ce match nul, mathématiquement, pour moi, c’est comme une défaite. En première mi-temps, nous n’étions pas dans le match et nous encaissons un but rapidement. On parvient à égaliser mais on en prend un autre juste avant la pause. La seconde mi-temps était mieux que la première mais on manque encore d’efficacité devant. On a évolué tout le temps dans la zone des 20 mètres de Papenoo, mais ce n’est que dans le temps additionnel qu’on a marqué. On a joué contre une équipe qui nous a beaucoup gênés en se battant sur chaque ballon.” 

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete