Habillage fond de site

Foot U17 – Énorme désillusion pour Tahiti

lundi 20 février 2017

tama ura foot

La sélection tahitienne a livré son meilleur match vendredi, lequel s’est paradoxalement conclu sur une défaite (2-1) face aux Papous et une élimination dès la phase de groupe. (Photo Shane Wenzlick / www.phototek.nz / OFC)


 

Retour sur le tournoi qualificatif pour la Coupe du monde U17. Battu (2-1) vendredi à Pater par la Papouasie Nouvelle-Guinée, Tahiti est éliminé dès la phase de groupe. Constat d’échec terrible pour les Tama Ura qui avaient pourtant bénéficié d’une préparation optimale. Les demi-finales opposeront demain à Mahina, la Nouvelle-Calédonie à Salomon et la Nouvelle-Zélande à la Papouasie Nouvelle-Guinée.

Vendredi soir au stade Pater, l’ambiance est passée d’un formidable enthousiasme engendré par l’ouverture rapide du score des Tahitiens face aux Papous, à l’abattement le plus total lorsque l’arbitre de la rencontre a sifflé la fin du match marqué par la victoire (2-1) de la Papouasie Nouvelle-Guinée et l’élimination du tournoi des Tama Ura.

La déception était forte car personne n’imaginait au début du tournoi que les Tahitiens manqueraient le rendez-vous des demi-finales. Mais il est vrai que leurs deux premiers matches contre le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie n’avaient pas franchement rassuré.

Et si ce fut beaucoup mieux contre les Papous, les joueurs de Patrice Flaccadori n’avaient pas de marge de manœuvre par rapport à leurs adversaires du groupe A qui s’est finalement avéré très équilibré. L’élimination des Tahitiens n’est donc pas non plus une énorme surprise par rapport à la physionomie des matches.  La dernière journée du groupe A avait été relocalisée au stade Pater, le terrain de Mahina qui devait accueillir les matches étant  inondé.

La Nouvelle-Calédonie débutait son match dans l’après-midi en position de force contre le Vanuatu, un nul lui suffisant pour obtenir son billet pour les demi-finales. Les joueurs du caillou ont dominé les débats dans l’ensemble. Ils ont mené logiquement 3-0 en milieu de deuxième période avant de se faire quelques frayeurs en fin de match lorsque les Ni-Vanuatu sont revenus à 3-2.

Mais l’essentiel était acquis pour les jeunes Calédoniens qui seront au rendez-vous du dernier carré alors qu’ils n’étaient sûrs de rien en début de tournoi eu égard à une préparation de seulement quelques semaines.

 

Les Tama Ura n’ont pas su “tuer” le match

 

 

Comme la Nouvelle-Calédonie, Tahiti entamait aussi son match en position de force contre la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Un match nul garantissait la participation aux demi-finales. Une victoire par deux buts d’écart minimum aurait même offert la première place du groupe A aux Tahitiens. 

Et lorsque Eddy Kaspard ouvrait le score à la 10e minute en reprenant de demi-volée et de l’entrée de la surface un dégagement monstrueux de Moana Pito, on envisageait la suite des débats avec sérénité. D’autant que la sélection tahitienne avait, en dix minutes, produit quasiment plus de jeu que lors de ses deux sorties précédentes. Les Papous avaient du répondant, mais les Tahitiens étaient bien en place et se procuraient l’essentiel des occasions. Ils ont toutefois manqué d’efficacité, notamment sur deux occasions immanquables.

On ne le savait pas encore, mais Tahiti avait laissé passer sa chance. Car les Papous, qui devaient absolument gagner pour poursuivre leur parcours, se sont totalement lâchés en deuxième mi-temps. Les Tahitiens ont fait front et plutôt solidement dans un premier temps, mais à la suite d’un ballon bêtement perdu au milieu du terrain, la Papouasie a égalisé (1-1) par Allen à la 71e minute. Et il y a eu le feu par la suite dans la surface tahitienne. Ainsi, à la 87e minute sur un corner favorable aux Papous, Simongi a trouvé l’ouverture en reprenant le ballon de la tête au premier poteau, Pito et la défense tahitienne ont été trompés par la trajectoire lobée du ballon qui a fini dans la lucarne opposée (2-1).

Les Tahitiens ont mis un genou à terre. Malgré les cinq minutes d’arrêt de jeu durant lesquelles les Tahitiens se sont fait violence pour repartir à l’assaut, ils ne sont pas revenus au score.

Deux fois finalistes lors des deux derniers tournois qualificatifs à la Coupe du monde U17, Tahiti échoue l’année où l’Océanie disposait de deux qualifiés pour la phase finale du Mondial qui aura lieu en Inde au mois d’octobre. Cette contre-performance va probablement amener la Fédération tahitienne à se poser des questions. Nous y reviendrons.

En attendant, demain, la Nouvelle-Zélande et les îles Salomon, issu d’un groupe A très relevé, seront les favoris des demi-finales du championnat U17 d’Océanie. 

 

Patrice Bastian

 

Image 1

Image 2

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

 

 

 

 

4
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete