Foot U17 – Solomonais et Néo-Zélandais favoris

    mardi 21 février 2017

    foot U17

    Les Solomonais et plus encore les Néo-zélandais ont les faveurs des pronostics face aux Néo-Calédoniens et Papous. (Photo Shane Wenzlick/www.phototek.nz/OFC)


    Nouvelle-Calédonie-Salomon et Nouvelle-Zélande-Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce sont les demi-finales du Championnat U17 d’Océanie, ce soir à Mahina. L’entraîneur calédonien compte sur les “ressources morales” de ses joueurs, mais les Salomon et la Nouvelle-Zélande, issus d’un groupe B très relevé, sont donnés favoris. Cette soirée est la plus importante du tournoi : les deux vainqueurs des demi-finales seront qualifiés pour la Coupe du monde des moins de 17 ans, en Inde en octobre 2017.

     

    Les deux qualifiés océaniens qui participeront à la Coupe du monde U17, qui aura lieu en Inde du 6 au 28 octobre prochains, seront connus aujourd’hui à l’issue des demi-finales du tournoi qualificatif. Néo-Zélandais et Solomonais ont les faveurs des pronostics.

    Les quatre équipes qualifiées pour le dernier carré de la phase qualificative à la Coupe du monde U17 s’apprêtent à livrer, aujourd’hui à Mahina, leur match le plus important du tournoi. En effet, ce n’est pas la finale du tournoi qui constitue la priorité des participants au tournoi tahitien, mais bien les demi-finales qui offriront aux vainqueurs un billet pour le Mondial-U17.

    La composition du dernier carré recèle une surprise avec l’absence de la sélection tahitienne qui s’imposait comme le favori du groupe A. La contre-performance des locaux a profité à la Nouvelle-Calédonie et à la Papouasie-Nouvelle-Guinée qui tenteront aujourd’hui de bousculer les pronostics. Car au vu de la première phase du tournoi, Néo-Zélandais et Solomonais ont fait la meilleure impression, tant collectivement qu’individuellement et s’imposent comme les favoris des demi-finales.

    Même si il croit à une possible victoire de ses joueurs, Michael Clarke, l’entraîneur de la Nouvelle-Calédonie, reconnaissait toutefois qu’il aurait préféré éviter les Solomonais en demi-finale : “C’est une équipe totalement imprévisible avec des joueurs hyper doués techniquement et capables de faire la différence dans les petits périmètres. À la limite, j’aurais préféré la Nouvelle-Zélande dont on connaît bien le jeu. Maintenant, mes joueurs on démontré de belles qualités depuis le début du tournoi et de grosses ressources morales et je pense que l’on a les moyens de gagner”.

    Et il est vrai que la rencontre Salomon-Nouvelle-Calédonie apparaît a priori plus équilibrée que l’affiche Nouvelle-Zélande-Papouasie-Nouvelle-Guinée.

    Les Papous ont livré trois matches intéressants dans le groupe A dont le dernier victorieux contre Tahiti et au cours duquel ils ont démontré eux aussi de grosses qualités techniques individuelles et la volonté de ne jamais rien lâcher. Mais la Nouvelle-Zélande apparaît beaucoup plus complète et possède un volume de jeu et une densité physique qui devraient faire souffrir les frêles Papous.

    Une victoire de ces derniers parait difficilement envisageable. C’est donc une finale Nouvelle-Zélande-Salomon qui se dessine, laquelle n’aura d’intérêt vendredi que pour l’honneur, car c’est bien aujourd’hui que les demi-finalistes n’ont pas le droit à l’erreur.

     

    Patrice Bastian

     

    Capture d’écran 2017-02-21 à 11.22.01 Capture d’écran 2017-02-21 à 11.22.05

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete