Foot U17 : Tahiti dans le dernier carré

mardi 20 janvier 2015

Contrat rempli pour la sélection tahitienne dont l’objectif minimum était une participation aux demi-finales du tournoi éliminatoire de la Coupe du monde U17 de la zone Océanie qui se déroule actuellement à Pago Pago (Samoa américaines) et Apia (Samoa).
Mais nul doute qu’au vu de leur très bonne production hier contre les Salomon, les jeunes Tahitiens doivent avoir pris conscience qu’ils ont le potentiel pour viser au-delà des demi-finales.
La rencontre entre Tahitiens et Solomonais s’annonçait équilibrée, et si ce fut effectivement le cas en tout début de match, l’équipe de Ludovic Graugnard a ensuite pris le jeu à son compte et largement dominé les débats. Elle s’est procurée beaucoup d’occasions de buts avant d’ouvrir enfin le score à la 35e minute sur une tête de Marc Siejidr à la réception d’un corner (1-0). Les Solomonais tentaient de réagir, mais Tahiti était bien en place et laissait peu d’espaces à son adversaire. Supérieurs collectivement, les joueurs de Graugnard tenaient le ballon et obligeaient les Solomonais à défendre. Oxson Buka, le gardien mélanésien, finissait par commettre une grosse faute dans sa surface dans les arrêts de jeu, l’arbitre féminine néo-zélandaise Anna-Marie Keighley accordant un penalty aux Tahitiens. Michel Maihi ne laissait pas passer l’occasion d’augmenter l’avantage de la sélection tahitienne (2-0).
 
La victoire des joueurs du fenua ne faisait plus aucun doute à l’heure de jeu lorsque le défenseur mélanésien Casper Tautika marquait contre son camp
(3-0), et alors que les débats s’étaient un peu rééquilibrés depuis le début de la seconde mi-temps.
Fort de son avantage sécurisant, Tahiti gérait dans la dernière demi-heure, Ludovic Graugnard en profitant pour faire souffler Keali Wong et Heirauarii Salem remplacés par Rainui Nordman et Roonui Tehau.
La sélection tahitienne avait été à la hauteur techniquement et tactiquement. Mais ce fut aussi le cas physiquement car le match fut très engagé, l’arbitre distribuant sept cartons jaunes dont trois pour Tahiti (Kaena Onuu, Marc Siejidr et Brandon Autai).
Place demain au Vanuatu avec pour enjeu la première place du groupe B. Un nul suffira à Tahiti pour terminer leader de sa poule et éviter le favori néo-zélandais en demi-finale.
Le deuxième match du groupe B hier s’est soldé par la victoire (2-0, 75e et 90+8) de Tonga face aux Samoa américaines au terme d’une rencontre qui a confirmé le faible niveau des deux équipes.
La dernière journée du groupe A est programmée aujourd’hui, la Nouvelle-Zélande ne devant faire qu’une bouchée des Cook dans la rencontre d’ouverture et confirmer sa première place de la poule. Si le match à suivre entre Fidji et Samoa ne se jouera que pour l’honneur, l’affiche Nouvelle-Calédonie-Papouasie- Nouvelle-Guinée sera décisive pour la deuxième place du groupe et donc pour une participation aux demi-finales du tournoi. Les Néo-Calédoniens sont en position de force dans la mesure où ils peuvent se contenter d’un nul.
 
Patrice Bastian

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete