Habillage fond de site

Foot – Vaihei Samin, 15 ans, va tenter sa chance en France

mercredi 10 mai 2017

vaihei samin

À 15 ans, Vaihei Samin est la meilleure joueuse de la sélection U17 de Polynésie française.­­­­ (© Benoît Buquet)

“J’espère de tout cœur que je serai prise. En tout cas, je vais tout donner. J’aimerais bien rejoindre Kiani (Wong).” Vaihei Samin, 15 ans et du football plein les yeux, s’envole aujourd’hui pour la métropole pour participer à des tests de sélection. L’objectif pour cette jeune joueuse de l’AS Tefana et de la sélection U17 féminine, est d’être repérée, soit par le pôle espoir féminin de Strasbourg où évolue depuis un an son aînée Kiani Wong, soit par le centre de formation de l’AS Saint-Étienne partenaire du club de Faa’a.

“Saint-Étienne, ce serait encore mieux, le niveau est encore plus haut”, lâche d’ailleurs son papa, Xavier Samin, ancien gardien de la sélection tahitienne.

Moeama Mu-Greig, secrétaire générale de la Fédération tahitienne de football, a remis les billets d’avion à Vaihei Samin et son entraîneuse Stéphanie Spielmann, au cours du rassemblement de la sélection U17 au centre technique fédéral lundi. Elles vont toutes les deux passer un mois en France avec un programme chargé.

Vaihei s’entraînera notamment avec les U19 nationaux de l’AS Saint-Étienne, puis elle participera à un stage national à Clairefontaine avec les meilleures U16 féminines de métropole, enfin elle rejoindra Strasbourg début juin pour tenter, un an après Kiani Wong, de réussir les tests d’entrée au pôle espoir alsacien de la Fédération française de football (FFF).

“Quand Kiani est descendue à Tahiti, elle m’a raconté un peu. Comme c’est notre rêve à toutes les deux, j’espère la rejoindre. Je ferai tout pour. J’ai confiance en moi. Je sais que je vais tout donner”, assure Vaihei Samin.

Xavier Samin, qui entraîne les gardiennes de la sélection féminine U17, parle de sa fille avec émotion : “Dans la famille, tout le monde joue au football, le papa, la maman, la tatie, la mamie… Si elle réussit les tests en France, c’est sûr qu’on sera très fiers d’elle. Mais je lui dis de se faire plaisir. Tout footballeur rêve d’aller à Clairefontaine. Il faut profiter de ces moments et de ces lieux-là”.

Quant aux chances d’être retenue, elles semblent sérieuses pour cette petite tahitienne qui jongle de la tête et des épaules. “Nous avons fait les tests physiques à Tahiti, explique Stéphanie Spielmann. En France, ce seront surtout des tests de jeu.” Xavier Samin ajoute, convaincu : “Il y a 60 joueuses de moins de seize ans qui vont se rassembler à Clairefontaine. Elle fait partie des vingt meilleures.” 

Benoît Buquet

 

 

2
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete