Habillage fond de site

Football – Une bagarre entre un arbitre et des supporters

mardi 24 octobre 2017

La rencontre entre les équipes de Dragon et de Vénus qui s’est déroulée en deuxième partie de soirée samedi au stade Pater dans le cadre de la cinquième journée du Championnat de Ligue 1 organisé par la Fédération tahitienne de football (FTF) a été le théâtre d’une agression dans les tribunes.

Un arbitre qui avait officié lors de la rencontre précédente entre Pirae et la sélection tahitienne des U19 a en effet frappé un des supporters de l’équipe de Dragon qui critiquait de façon sans doute trop véhémente à son goût les décisions arbitrales.

“À la mi-temps, ça a chauffé entre l’arbitre du match précédent et un supporter de Dragon qui apparemment passait son temps à insulter les arbitres”, explique notre correspondant présent sur place pour couvrir ces rencontres.

Des échauffourées ont alors éclaté entre plusieurs personnes présentes dans les tribunes. “Un autre supporter a boxé dans les testicules de l’arbitre, il y a eu des échanges de coups, et l’un d’entre eux a jeté une bouteille d’eau pleine dans le dos de l’arbitre qui lui a couru par derrière en descendant les escaliers”, explique Charles Ariiotima, directeur des compétitions à la FTF.

La poursuite s’est achevée sur la voie publique en dehors du stade et une plainte devrait être déposée. Ce n’est bien évidemment pas la première fois que des insultes et des tensions apparaissent dans les tribunes des stades, mais la gravité de l’épisode de samedi dernier a fait réagir la fédération.

 

“Renforcer la sécurité, cela a un coût”

 

“Nous allons convoquer les personnes concernées et une enquête sera menée pour essayer d’avoir le fin mot de l’histoire. Mais ce qui est certain, c’est que l’on ne peut pas mettre les supporters dehors même lorsqu’ils profèrent des insultes envers les arbitres car il faudrait pour cela faire intervenir la police et non pas nos vigiles qui ne sont pas habilités à le faire”, explique Thierry Ariiotima, président de la FTF.

Les responsabilités sont en effet très certainement partagées. “L’arbitre en question était un sanguin… Il revenait de suspension apparemment après s’être battu il y a un an contre des supporters après un match de rugby”, a-t-on également appris du côté de la FTF.

D’autres épisodes violents ont également eu lieu ces derniers temps, avec par exemple une bagarre entre parents à l’issue d’un match de jeunes du côté de Mahina en ce début de saison. Une arbitre avait par ailleurs refusé d’officier en seconde mi-temps d’un match de Ligue 1 la saison dernière après avoir été insultée en première période.

“Cette année, c’est pire que les années passées. Donc on va être obligé de renforcer la sécurité, mais cela a un coût alors que le public qui fréquente les stades est déjà peu nombreux. Le comportement de certains supporters risque, hélas, de faire encore fuir les familles et nous serons en déficit avec plus de dépenses de sécurité et moins de recettes”, remarque Charles Ariiotima.

“Nous faisons appel à l’intelligence de chacun pour que les valeurs du football soient respectées en Polynésie”, conclut Thierry Ariiotima.

Le souhait du président de la FTF, qui a invité celui de la Fifa, Gianni Infantino, à venir à Tahiti l’an prochain, sera-t-il entendu ? Verdict dès le week-end prochain avec huit rencontres au programme du deuxième tour de la Coupe Tahiti Nui.

 

Jean-Marc Monnier

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete