Habillage fond de site

FOOTBALL – Un congrès dépeuplé vote le budget

samedi 24 décembre 2016

thierry ariiotima

Thierry Ariiotima, le président de la Fédération tahitienne de football (FTF), lors du congrès de fin d’année, mercredi soir au centre technique de la FTF. (© Benoît Buquet)

 

 

 

La Fédération tahitienne de football a tenu mercredi soir son congrès de fin d’année. Les comptes de la dernière saison ont été approuvés avec un budget à hauteur de 217 millions de francs. La FTF a annoncé également un nouveau dispositif d’aides financières à destination des clubs.

 

 

Après un premier report mardi soir pour absence de quorum, la Fédération tahitienne de football (FTF) a réussi à tenir son congrès mercredi à 17 heures.

L’ordre du jour contenait principalement l’approbation des comptes sur la saison 2015-2016. Le bilan moral et les orientations de la Fédération sont discutés traditionnellement lors d’un second rassemblement à l’issue de la saison au mois de juillet.

Le congrès a donc validé le budget réalisé entre le 1er août 2015 et le 31 juillet 2016 : avec 217,3 millions de francs de produits et 214,4 millions de francs de charges, il affiche un résultat positif de 2,9 millions de francs.

Les revenus de la FTF (217,3 millions de francs de produits) sont essentiellement constitués de subventions (116 millions, dont 63 millions de la Fifa), de recettes des activités (38,5 millions de billetteries, buvettes, vente d’équipements sportifs, licences, mutations, amendes pour cartons jaunes et rouges…) et de sponsoring (34,3 millions de francs).

Les dépenses (214,4 millions de francs de charges) concernent en premier lieu le fonctionnement des structures de la FTF : le fonctionnement administratif (39,7 millions), le fonctionnement du centre technique (36 millions), de la direction technique (25,8 millions), du comité exécutif et des différentes commissions (12,1 millions). Les matches des différentes sélections (seniors, jeunes, beach soccer, futsal) ont coûté 28,7 millions. L’administration des compétitions (championnats et coupes) représente 12,4 millions de francs de charges.

19% des dépenses sont allées aux actions en faveur des seniors (41,7 millions), 3% aux actions en faveur des jeunes (5,7 millions).

La réunion a aussi été marquée par un large absentéisme. Mercredi, dans les locaux du centre technique de la fédération à Pater, seulement 20 personnes ont participé au congrès de la fédération, si l’on compte le président et son équipe.

En ouvrant la réunion, la directrice générale Moeama Mu-Greig a résumé la faible affluence : « 63 clubs sont membres de la FTF, mais seuls 31 d’entre eux sont à jour de leurs cotisations. Nous n’avons pas pu tenir le congrès mardi parce que le quorum de la moitié des clubs à jour de cotisations n’était pas atteint : il y avait seulement neuf clubs, dont trois présents et six représentés. »

 

 

Benoît Buquet

 

 

Aide financière pour les clubs : « Il faudra fournir des factures »

« Plus d’investissement, plus d’impact et plus de supervision. » C’est ainsi que la Fifa présente le programme de développement « Forward » mis en place depuis l’élection de Gianni Infantino à la tête de la Fédération internationale de football en février 2016. Concrètement, « chaque association se verra octroyer jusqu’à 750 000 dollars US (85,6 millions) par an à investir dans des projets de football (terrains, compétitions et football féminin) », est-il écrit sur fifa.com. La Fédération tahitienne de football a monté un dossier qui a été validé par la Fifa pour la redistribution d’une aide financière aux clubs polynésiens. Mais afin de contrôler la destination des fonds, le déblocage des sous ne sera possible que sur présentation de factures d’achats. C’est ce qu’explique Thierry Ariiotima, le président de la Fédération tahitienne de football.

 

Quels clubs sont concernés en Polynésie ?
« Pour démarrer, pour la période de juillet à décembre 2016, ce sont les clubs de Tahiti et Moorea qui sont concernés et pour un montant maximum de 400  000 francs. Pour pouvoir prétendre à ces fonds, il faut avoir au moins deux équipes jeunes, ou avoir prêté un jeune joueur à un autre club, ou avoir un entraîneur titulaire d’un diplôme d’éducateur ou un arbitre licencié et pratiquant. Si un club respecte l’un de ces critères, alors il devient éligible. Pour les programmes « Forward » de 2017 et 2018, nous allons essayer d’élargir cette aide aux clubs des autres îles. »

 

Comment les clubs éligibles ont-ils accès à ces fonds  ?
« Il faudra fournir des factures concernant, pour cette première phase, une ou des dépenses faites entre juillet et décembre 2016. La FTF pourra rembourser, dans la limite de 400  000 francs maximum, des factures d’achats d’équipements (maillots, chaussures, ballons, etc.), des factures d’eau et d’électricité, de transport terrestre ou maritime ou d’entretien de terrain de football. »

 

À partir de quand les clubs peuvent-ils venir déposer leurs dossiers de remboursements  ?
« Notre dossier « Forward » a été validé par la Fifa, mais nous n’avons pas encore reçu l’argent parce qu’il y a beaucoup d’étapes. Nous avons passé l’étape de vérification, l’étape de légalisation, et il reste à passer au stade du paiement. Dès qu’on recevra les fonds, on informera les clubs et ils pourront venir nous déposer leurs factures. »

 

Propos recueillis par Benoît Buquet

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete