Football – Coupe de Tahiti Nui : Dragon, pari gagné

    lundi 21 mars 2016

    Grâce à sa victoire (3-2) arrachée à Vénus dans les dernières minutes, Dragon remporte la Coupe de Tahiti Nui 2016. Manarii Porlier, auteur des trois buts de son équipe, a été le grand artisan de cette victoire. Vénus va devoir remonter la pente avant d’attaquer sa demi-finale de championnat lundi prochain.
    Le stade Pater a vibré comme aux plus belles heures du football tahitien, vendredi soir, à l’occasion de la finale remportée par Dragon au détriment de Vénus. Un public nombreux qui a donné de la voix, tout en étant respectueux, à deux équipes qui ont offert le meilleur d’elles-mêmes… Tout était donc réuni pour vivre une belle soirée. Certes, le niveau technique n’a pas atteint des sommets, mais comme le dit l’adage, une finale ça ne se joue pas, ça se gagne, et peu importe la manière. Les deux formations sont entrées de plain-pied dans le match, développant chacune leur schéma de jeu mis en place tout au long de la semaine. Au jeu plus direct proposé par Dragon à la recherche de son attaquant Jean Kaltack, Vénus a répliqué par un jeu un peu plus construit qui a essayé de passer par les ailes. Les débats étaient aussi équilibrés que virils et chacune des formations aurait pu prendre le score, l’action la plus nette revenant à une tête de Teaonui Tehau de Vénus bien captée par le portier (20e) avant le tir de Stéphane Gélima que sortait en corner au prix d’une belle extension Gilbert Meriel (35e). La pression de Vénus se faisait plus forte en fin de premier acte avec un tir de Hitinui Vernaudon sur la transversale (38e), qui sonnait comme un avertissement avant la reprise gagnante de Roonui Tehau sur un tir repoussé par le gardien (1-0, 39e). Ce but modifiait le plan de jeu de Dragon et l’entraîneur procédait à un premier changement en faisant rentrer Manarii Porlier (40e). Une option rapidement payante puisque, sur un coup franc, pourtant à 25 mètres mais parfaitement tiré à ras terre, ce dernier égalisait (1-1, 43e). Tout était donc à refaire.
    La seconde période débutait sur le même tempo et si la première offensive était à mettre à l’actif de Jean Kaltack (51e), les autres offensives tardaient, d’un côté comme de l’autre, dans une partie toujours aussi musclée. Il fallut un coup de patte magnifique de Manarii Porlier pour lober Meriel et donner l’avantage à Dragon
    (2-1, 65e). Cela eut le mérite de piquer au vif Vénus qui répliqua d’abord par un lointain coup franc tout près de rentrer dans les buts avant un tir de Roonui Tehau sur la base du poteau (67e). La malchance semblait coller aux chaussures de Vénus avant cette incroyable boulette du gardien de Dragon, Benjamin Tardivel, qui perdait, du pied, le contrôle du ballon dont héritait Manuarii Tehina qui relançait le suspense (2-2, 74e). Mais une fois encore, l’homme providentiel de Dragon, Manarii Porlier, d’une splendide reprise à mi-hauteur, marquait malgré l’angle fermé (3-2, 87e). Une réalisation qui scellait l’issue de la rencontre dont la pelouse était envahie par les remplaçants, dirigeants et supporters au coup de sifflet libérateur. Le pari dangereux de Dragon d’avoir tout misé sur cette compétition s’est finalement relevé payant. Un nouveau titre pour le club de Titioro qui se penchera à la fin du mois sur l’avenir de son entraîneur.

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete