Football – Coupe d’Océanie des nations : c’est fini pour Tahiti

    lundi 6 juin 2016

    Malgré son match nul contre la Nouvelle-Calédonie (1-1), Tahiti est éliminé de la Coupe d’Océanie des nations et ne participera donc pas aux demi-finales. Les Néo-Calédoniens retrouveront en demi-finale les Néo-Zélandais et les Papous, les Solomonais.

    Cruelle sortie pour Tahiti lors de cette dixième Coupe d’Océanie des nations organisée en Papouasie-Nouvelle-Guinée qui, bien qu’étant restée invaincue, ne passe pas le cap des matches de poules. Ce résultat final est bien évidemment une grosse déception de la part du tenant du titre qui ne doit pas son élimination suite à ce match nul arraché de haute lutte mais plutôt, et c’est un paradoxe, à sa petite (!) victoire 4-0 lors de son premier match contre les Samoa.

    Cette entrée en matière semblait idéale, mais elle s’avère finalement insuffisante car ce sont bien les matches contre Samoa qui ont servi de juge-arbitre dans le classement final. À égalité au terme des trois rencontres, Tahitiens, Papous et Néo-Calédoniens ont été départagés au goal-average général. Ce cas de figure faisait partie des très fortes possibilités après la deuxième journée. Le coach tahitien, Ludovic Graugnard, ne nous cachait pas son inquiétude quant à ce scénario.

    “On est mal”, nous avait-il même répondu. Samedi soir, ce sont les Papous qui ouvraient la soirée.  Ils savaient qu’ils devaient cartonner contre les faibles samoans. Pour revenir sur Tahiti, il leur fallait au moins inscrire quatre buts et sept pour revenir sur la Nouvelle-Calédonie. Devant leur public, les Papous ont réalisé un véritable festival inscrivant la bagatelle de huit buts leur offrant une place en demi-finale, quel que soit le scénario du match suivant entre Tahiti et la Nouvelle-Calédonie. Et même, cerise sur le gâteau, la première place de la poule en cas d’égalité. Une place chèrement revendiquée afin d’éviter l’ogre néo-zélandais en demi-finale et jouer les Salomon, miraculés du groupe B après la victoire surprise du Vanuatu sur Fidji (3-2).

    Le résultat papou connu, Tahitiens et Néo-Calédoniens avaient toutes les données en main pour savoir quel résultat leur serait favorable. Pour les premiers, la victoire était impérative, pour les seconds un nul suffirait, mais les mettrait derrière les Papous au général.
    Privée de deux joueurs titulaires en raison d’un carton rouge et deux jaunes, la sélection tahitienne n’avait disposé que de trois jours pour former une défense digne de ce nom avant d’affronter les joueurs du Caillou, et leurs redoutables attaquants. Statistiques à l’appui, ces derniers eurent le plus souvent la direction du match (64 %) mais eurent aussi bien du mal à se mettre en position de tir, a contrario des attaquants tahitiens qui cadrèrent pas moins de dix fois.

    Dans un match plaisant, les tentatives ne manquèrent pas, mais rien ne fut inscrit au cours du premier acte. Le second se jouait sur les mêmes bases et l’on se dirigeait vers le match nul et vierge avant que Bertrand Kai réalisait un petit exploit, malgré le marquage, et ouvrait le score pour les Néo-Calédoniens (80e). Deux buts à remonter en dix minutes, la tâche était ardue pour les Tahitiens qui avaient pourtant réussi à remonter deux buts aux Papous lors du match précédent. De fait, les joueurs du fenua ne baissaient pas les bras mais ne trouvait pas la faille dans le mur gris jusqu’à cette talonnade de Teaonui Tehau dans les arrêts de jeu (90+2). Il était malheureusement trop tard. Tahiti quitte la coupe non sans regrets, surtout quand on sait que les Solomonais joueront les demi-finales avec une victoire et deux défaites au compteur.

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete