Football – Éliminatoires Coupe du monde U17 : Tahiti affronte les Kiwis en finale

    lundi 26 janvier 2015

    Ils l’ont fait ! Nous avions raison d’y croire comme nous l’avions titré dans notre édition de samedi. Les jeunes Tahitiens ont fait honneur, samedi après-midi à Pago Pago, au football local en prenant le meilleur sur leurs homologues néo-calédoniens au terme d’une rencontre, comme on s’y attendait, âprement disputée.
    Elle ne démarrait d’ailleurs pas sous les meilleurs auspices puisque ce sont les Néo-Calédoniens et leur buteur vedette, Joris Kenon, qui ouvraient la marque (18e), même si Michel Maihi avait été tout près d’en faire de même sans l’intervention in extremis de Patrick Nyikeine (4e). Les occasions s’équilibraient mais finalement Tahiti égalisait sur un coup franc de Ariinui Tiatoa repris victorieusement par Michel Maihi (37e). Le score en restait là jusqu’à la pause.
    À la reprise, c’est Tahiti qui prenait l’avantage au score, Heirauarii Salem profitant d’un dégagement raté du défenseur Renzo Wejieme (50e). Malheureusement, la joie fut de courte durée car les Néo-Calédoniens revenaient dans la partie par une nouvelle réalisation de Joris Kenon (56e). La dernière demi-heure fut donc intense pour les deux équipes et, au fil des minutes, il ne faisait plus de doute que l’équipe qui marquerait l’emporterait. Et c’est Tahiti qui eut la bonne idée de le faire après une nouvelle réalisation de Heirauarii Salem bien servi par Michel Maihi (81e).
    Les dernières minutes furent insupportables sur le banc tahitien mais l’équipe tint bon jusqu’au coup de sifflet de la délivrance.
     
    Et maintenant la Nouvelle-Zélande
     
    Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne se plaisent à rappeler tous les entraîneurs du monde. Celui de Tahiti, Ludovic Graugnard, ne manquera donc pas d’en faire de même avec ses protégés sur lesquels il ne tarit pas d’éloges. Ce sera la plus conclusion, voire l’apothéose d’une aventure qui a débuté il y a tout juste un an.
    Mais l’adversaire est de taille. La Nouvelle-Zélande, comme toujours dans les compétitions océaniennes, est et reste le grand favori.
    L’histoire est là pour le rappeler et Tahiti peut malheureusement en témoigner, elle qui a perdu ses trois finales (2007, 2009, 2011 ; Tahiti était absent en 2013). Il lui faut donc vaincre le signe indien, ce qui ne sera bien sûr pas un mince exploit.
    Après avoir survolé sa poule, Tahiti a encaissé ses deux premiers buts de la compétition contre les Néo-Calédoniens, preuve du changement de niveau.
    Quant aux Néo-Zélandais ils ont survolé leur demi-finale, écrasant le Vanuatu 5-1. Cela laisse songeur alors que Tahiti n’avait battu cette même équipe en poule “que” 2-0.
    Pour garder une note d’espoir, il faut aussi se rappeler que les Néo-Calédoniens n’avaient perdu que d’un but contre les Kiwis (4-5) et les avaient bousculés en fin de match. Il y a donc de la place pour passer.
     
    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete