Football – Ligue des Champions OFC – Tefana vise le trophée

    mardi 5 avril 2016

    La délégation de l’AS Tefana s’est envolée lundi matin en direction d’Auckland où elle participera à la Ligue des Champions OFC 2016 à partir de jeudi (jour de Tahiti). Le champion de Tahiti est optimiste et vise clairement la victoire finale.
    Sacrés champions de Tahiti vendredi soir au stade Pater dans des circonstances rocambolesques (voir notre édition d’hier), les joueurs de l’AS Tefana n’auront pas beaucoup le temps de souffler puisqu’ils entameront la Ligue des Champions OFC dès jeudi à Auckland. L’équipe de Faa’a connaît bien désormais le contexte de la O’League puisqu’il s’agira de sa quatrième participation après celle de 2011, 2012 et 2015. Elle s’y distingua particulièrement en 2012 en parvenant jusqu’en finale, battu par Auckland City qui a remporté les cinq dernières éditions de l’épreuve. Tefana n’avait pas passé le cap de la phase de poule l’année dernière, mais les jaunes avaient démontré qu’ils étaient quand même au niveau dans une poule très relevée et que leur élimination précoce ne reflétait pas la qualité de jeu produite. Ils avaient surtout manqué de réalisme offensif face à Wellington (défaite 2-1), Hekari (défaite 3-2) et Tafea (nul 1-1). Sébastien Labayen et ses joueurs ont retenu la leçon et ils ne doutent pas cette année qu’ils sont capables d’aller beaucoup plus loin dans l’épreuve et même de la remporter.

    Un groupe très abordable

    Les jaunes ont effectivement des raisons d’être optimistes. Le groupe a maintenant une bonne expérience de la O’League et apparaît potentiellement supérieur à celui de l’année dernière. En outre, la poule où va évoluer Tefana semble beaucoup plus abordable cette année qu’elle ne l’était en 2015. Compte tenu de la présence des Samoans de Kiwi FC, il y a de bonnes chances que le meilleur deuxième des trois groupes qui obtiendra son billet pour les demi-finales en compagnie des trois vainqueurs de groupe, soit issu de la poule de Tefana. Après, les Tahitiens devront gagner au moins l’un des deux matches contre les Fidjiens de Nandi ou les Calédoniens de Magenta pour obtenir au minimum la deuxième place de poule. Mais ce n’est nullement l’objectif d’Alvin Tehau et de ses partenaires qui comptent bien remporter tous leurs matches pour aller au bout. Le principal adversaire de Tefana dans le groupe C sera à priori Magenta. On connaît la valeur du football calédonien et les échos laissent entendre que Magenta s’est bien renforcé pour son déplacement en Nouvelle-Zélande. Mais il ne faut pas mésestimer Nandi qui devrait s’appuyer sur l’argument traditionnel du football fidjien, à savoir beaucoup d’engagement physique. Le champion de Tahiti ne devra pas se rater jeudi pour ses début dans le tournoi contre le club fidjien, car si nul, voire une défaite, n’hypothéquerait pas forcément ses chances de qualification pour les demi-finales, un résultat autre qu’une victoire ne serait pas fait pour mettre l’équipe dans les meilleurs dispositions mentales pour la suite des événements. Mais si l’équipe de Tefana évolue à son meilleur niveau à Auckland, les demi-finales au minimum semblent à sa portée.

    Patrice Bastian

     

    Programme de la poule C

    • J1
    Jeudi 7 avril
    -15 h 00 : Tefana-Nandi (Fdj)
    -17 h 30 : Kiwi FC (Sam)-Magenta (NC)
    • J2
    Dimanche 10 avril
    -15 h 00 : Tefana-Magenta (NC)
    -17 h 30 : Kiwi FC (Sam)-Nandi Fdj)
    • J3
    Jeudi 14 avril
    -15 h 00 : Nandi (Fdj)-Magenta (NC)
    -17 h 30 : Tefana-Kiwi FC (Sam)
    *Jours et heures de Tahiti

     

    Sébastien Labayen, entraîneur de Tefana : ‘’On vise le trophée’’

    Vous avez survolé la saison à Tahiti, on imagine que vous partez en confiance à la O’League ?
    Au fil de nos prestations, on a effectivement gagné en confiance d’autant qu’au-delà des résultats qui ont été très positifs, on a été convaincant dans l’ensemble au niveau du contenu de nos matches. On connaît bien nos forces et je pense que l’on est bien armé pour réaliser un bon parcours en Nouvelle-Zélande.

    Vous aviez aussi des ambitions l’année dernière mais vous aviez été éliminé en phase de poule, cela ne vous inquiète-t-il pas ?
    Je soulignerais d’abord que l’on avait été largement au niveau en 2015 et que l’on avait raté la qualification de peu pour les demi-finales alors que l’on était dans une poule très relevée. Cela nous a servi d’expérience car les joueurs connaissent mieux maintenant la différence d’intensité qu’il existe entre le championnat de Tahiti et la O’League.  Et tant psychologiquement que physiquement, le groupe est près pour les échéances qui nous attendent.

    Vous n’avez pas renforcé votre équipe avec des joueurs extérieurs, un choix contraint ou voulu ?
    Nous avons récupéré Steevy Chong Hue qui revient de métropole et qui jouait chez nous avant de partir, mais pour le reste, nous nous appuyons effectivement sur notre groupe habituel. C’est un choix qui s’inscrit dans la politique sportive du club à savoir que Tefana est un club formateur depuis plusieurs années, et que c’est avec nos jeunes qui émergent au plus haut niveau que l’on veut faire progresser le club.

    Vous êtes dans un groupe qui semble abordable, comment jugez-vous vos adversaires ?
    Notre principal adversaire sera à priori Magenta car le jeu des Calédoniens ne convient pas trop aux Tahitiens. Ce sont des joueurs capables de réaliser des exploits individuels et il est donc difficile d’appréhender les équipes calédoniennes tactiquement. Il faudra que l’on soit très performant dans les duels. Il ne faut pas mésestimer les Fidjiens de Nandi qui devraient nous imposer un jeu très physique. Ce qui est une bonne chose, c’est que l’on finit par les Samoans et si l’on doit décrocher la place de meilleur deuxième des groupes au goal-average, notre tâche sera plus facile que contre des adversaires plus solides.

    Vous avez affiché vos prétentions, vous partez en Nouvelle-Zélande pour gagner la O’League, êtes-vous vraiment convaincu que c’est réalisable ?
    Tout à fait et c’était déjà le cas l’année dernière. Comme je l’ai déjà souligné, il ne nous a pas manqué grand-chose en 2015 pour aller très loin, et avec plus d’expérience cette année et un potentiel supérieur, on doit viser le trophée. Le projet de jeu que l’on a mis en place depuis deux ans maintenant a été bâti pour nous permettre de battre tout le monde à la O’League, y compris les équipes néo-zélandaises même si elles ont l’avantage de jouer à domicile.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete