Habillage fond de site

Football – Tournoi qualificatif pour la Coupe du monde U17

mercredi 8 février 2017

U17 coupe du monde tahiti

Les Tama Ura au stade Pater avec leur entraîneur Patrice Flaccadori. (© DR)

Le lever de rideau des éliminatoires de la Coupe du monde U17 qui se tiendra en Inde du 6 au 28 octobre 2017, aura lieu samedi au stade de Mahina. La sélection tahitienne y fera ses débuts contre le Vanuatu. Les Tama Ura semblent prêts pour l’échéance, tant dans les jambes que dans la tête comme en témoignent les confidences de toutes les parties prenantes, joueurs, cadres techniques et même parents de joueurs.

Pas d’excès de confiance, mais quand même le sentiment général que les jeunes tahitiens ont un bon coup à jouer pour représenter le fenua en octobre prochain dans une compétition d’audience mondiale, d’autant qu’elle a l’avantage de disputer le tournoi éliminatoire à domicile. Nous vous livrons quelques impressions recueillis mardi au centre technique où les Tama Ura peaufinent leur préparation. 

 

 

Djamel Boukrouma

(© DR)

Djamel Boukrouma, Père du milieu de terrain Ryann Boukrouma
“Ils rêvent de participer à la phase finale”

“Je les sens prêts, les matches de Ligue 1 leur ont beaucoup apporté surtout physiquement et c’est une équipe d’un tout autre calibre aujourd’hui par rapport au début de la préparation. Lors des derniers matches de Ligue 1 que j’ai pu voir, le ballon circule plus rapidement car les joueurs le lâchent beaucoup plus vite alors qu’ils avaient toujours tendance à le garder un peu trop avant.”
“Et puis ils sont solides dans les duels. Il y une super ambiance, on le ressent bien même lorsque l’on est à l‘extérieur du groupe. Je n’ai pas les repères pour comparer Tahiti par rapport aux autres équipes, mais la sélection a aujourd’hui un niveau de jeu qui doit lui permettre d’aller au moins en finale.”
“Mais pour cela, il faudra finir premier pour éviter la Nouvelle-Zélande en demi-finale qui est toujours l’adversaire à battre. En discutant avec mon fils, je sais que tous les joueurs rêvent de participer à la phase finale même si l’Inde n’est pas un pays qui les enthousiasme vraiment.”
“Rencontrer des grandes nations du football, c’est très rare pour un joueur tahitien et ils savent qu’ils ne doivent pas laisser passer l’occasion.”

 

 

Reportage de Patrice Bastian

 

Retrouvez l’intégralité de ce reportage dans votre journal du mercredi 7 février 2017 ou en version numérique.

116
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete