Footy: Tony Abbott demande aux supporters de cesser les attaques racistes

vendredi 31 juillet 2015

Adam Goodes, la grande star du footy, est régulièrement hué par le public pendant les matchs. Le joueur aborigène est devenu en quelques jours le symbole d’un malaise national.
Dimanche dernier le milieu de terrain des Sydney Swans a été hué par les supporters au cours d’un match. À la sortie, Adam Goodes a craqué, et annoncé qu’il ne jouerait pas les prochains matchs, lassé de « ce combat permanent, (…) de cette mauvaise énergie qui m’est envoyée à chaque match ».
Toute la semaine, les pro – et les anti-Goodes se sont affrontés dans les médias traditionnels et sur les réseaux sociaux. Certains journalistes et joueurs ont affirmé qu’Adam Goodes n’est pas victime de racisme. Selon eux, si les supporters le huent, c’est tout simplement parce qu’ils n’aiment pas l’homme, et non parce qu’il est aborigène.
À l’opposé, les capitaines des équipes de footy ont publié un communiqué conjoint ce matin, pour soutenir Adam Goodes. Le directeur du club des Sydney Swans a également pris parti pour son milieu de terrain. Pour Andrew Ireland, ce n’est pas un hasard si les attaques des supporters se concentrent sur Adam Goodes, alors qu’il y a d’autres joueurs aborigènes:  « Adam a été nommé australien de l’année en 2014. Il a fait des commentaires à ce moment là, que je trouve tout à fait justifiés, j’estime qu’il parvient à être à la fois un porte-parole des Aborigènes, et un fier Australien. Et cela ne plait pas à certaines personnes. »
Le directeur des Sydney Swans fait référence particulièrement aux déclaration du d’Adam Goodes l’année dernière. « J’ai honte d’être Australien », a-t-il déclaré, après avoir vu “Utopia”, un documentaire de John Pilger, qui montre les conditions de vie des Aborigènes aujourd’hui, comparables à celles du tiers-monde.
Le Premier ministre, Tony Abbott, est également monté au créneau pour défendre Adam Goodes: « Nous ne tolérons pas ces relents de racisme en Australie. (…) Vous devez traiter ce joueur avec respect, même si vous n’appréciez pas tout ce qu’il dit. »
Adam Goodes est aussi engagé dans la campagne pour la reconnaissance des Premiers Australiens dans la Constitution australienne. Pour l’instant, ils ne sont mentionnés nulle part dans la Constitution. Le joueur de footy milite donc pour l’organisation d’un référendum.
Tony Abbott, aimerait le programmer pour 2017, mais la décision n’est pas encore prise. Plusieurs députés de la majorité craignent une défaite et lui demandent d’attendre que les Australiens soient prêts.
Adam Goodes est victime de racisme depuis au moins deux ans. Tout a commencé lors d’un match en mai 2013. Dans les tribunes, une adolescente de 13 ans l’a traité plusieurs fois de « singe ». La petite a été expulsée du stade. Mais depuis, à chaque match les choses se sont envenimées. Adam Goodes a commencé à répondre aux supporters, en exécutant une petite danse guerrière aborigène à chaque fois qu’il marque un but. Le joueur fait mine de jeter une lance sur le public.
Les huées du match dimanche dernier l’ont poussé à bout. Il envisagerait de prendre sa retraite définitive. Mais le ministre fédéral des Affaires indigènes, Nigel Scullion, lui a demandé de tenir bon: « Il ne fait aucun doute que les huées des supporters sont de nature raciste. Je suis très préoccupé par cette situation, c’est terrible pour le sport, mais surtout, terrible pour l’Australie ».
 
Radio Australia

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete