Bora Bora – La force de conviction des Tamarii Amanahune

    jeudi 7 juillet 2016

    Tamarii Amanahune et les officiels de la commune de Bora Bora

    Le spectacle est terminé. Les Tamarii Amanahune se rassemblent pour une séance photo en compagnie des représentants de la commune de Bora Bora. (Photo : P Stervinou/LDT)


    Quatrième soirée de concours

     

    Lundi après-midi, on entendait encore dans Bora Bora les tambours de Tamarii Amanahune qui s’entraînaient avant le grand soir. Les Tamirii Tiipoto guidés par leur chef d’orchestre Errol Manutahi, ont présenté ce soir -là leurs chants. Quant à la deuxième partie de soirée, elle était menée par le chef de groupe Tania Vahimarae, chorégraphiée par Keana et Lahaina Vahimarae, des Tamarii Amanahune : une histoire de famille !

     

    “Regarde autour de toi, écoute, accepte et respecte”. Les chanteurs et musiciens de Tiipoto ont placé leur identité au centre de leurs chants, “Moi, je suis Maohi” et clamé leurs origines : “J’ai une langue, une identité, je suis un peuple, le peuple maohi”. Les remerciements et louanges pour les bienfaits de la nature rythment les chants, les yeux levés au ciel, les participants s’en remettent à l’immensité de l’amour du Seigneur.

    En seconde partie de soirée, Tamarii Amanahune s’impose d’emblée dans un rythme effréné. On sent que la compétition est présente dans les esprits de tous et la prestation est marquée par une force de conviction. Dans le deuxième tableau, les coiffes sont aériennes, très fleuries, les danseuses, nombreuses, se resserrent et donnent une impression bucolique. C’est l’avant-dernier goupe à se présenter au concours du Heiva 2016, l’étau se resserre.

     

    Robes féériques

     

    “La beauté de la nature est à l’image de la vahine”, “une terre porteuse d’une nature luxuriante”. Les costumes sortent de l’ordinaire, un grand soin leur est porté. Les enchaînements s’orchestrent avec brio, les chanteuses vêtues de longues robes d’un jaune vif offrent à la Place Tu Vavau des chants doux qui planent avec harmonie. Le public est comblé.

    Dans une robe féerique sur fond sonore de chants d’oiseaux, la danseuse soliste entreprend une danse enchanteresse. Les gradins, le pourtour de la scène de sable grouillent de spectateurs experts mais aussi novices comme les touristes de passage à Bora Bora.

    La place est comble. Le talent des danseurs transparaît particulièrement ce soir, avec les Tamarii Amanahune. Les croisements et enchaînements de combinaisons s’opèrent sans heurt, l’espace est occupé dans son ensemble. Tamarii Amanahune a envoûté Bora Bora. “Mauruuru roa !”

    De notre correspondante
    Pauline Stervinou

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete