Habillage fond de site

Un forum pour le bien-être des salariés

vendredi 9 décembre 2016

entreprise bien être

Chefs d’entreprises, représentants de diverses administrations publiques, membres du ministère et de la direction de la santé étaient rassemblés pour partager leur perception de la santé au travail et leurs expériences, et découvrir des initiatives innovantes grâce
à l’intervention d’un jeune manager canadien Thomas-Louis Lafleur. (© Élénore Pelletier)

 

 

Le tout premier forum Entreprise active pour la santé de ses salariés a officiellement ouvert ses portes, hier, à l’InterContinental.

Chefs d’entreprise, représentants de diverses administrations publiques, membres du ministère et de la direction de la santé étaient rassemblés pour partager leur perception de la santé au travail, leurs expériences d’entreprises  et découvrir des initiatives innovantes de santé au travail, grâce à l’intervention d’un jeune manager canadien, Thomas-Louis Lafleur.

 

70 % de la population adulte en surpoids

 

Depuis un an, la santé est au cœur des  préoccupations du gouvernement.  Aujourd’hui, selon des études récentes menées sur le territoire, 70 % de la population polynésienne adulte seraient en surpoids et 40 %  seraient même obèses. Des chiffres alarmants aux yeux du gouvernement, qui a  décidé d’agir sur différents fronts.

Le ministère de la Santé a ainsi décidé de promouvoir celle-ci au sein des entreprises. Le lieu de travail constitue un terrain privilégié pour sensibiliser une partie de la population active, les salariés passant une grande partie de leur vie sur leur lieu de travail.

Les métiers exercés, l’aménagement des lieux ou les conditions de travail sont souvent sources d’inactivité physique, voire de stress, et les pratiques alimentaires pas toujours très saines.

“Jusqu’à maintenant, la santé des salariés était abordée sous l’angle des risques professionnels, de la sécurité au travail ou des maladies professionnelles. Or, pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce terme évoque quelque chose de plus global, à savoir un état de complet bien-être sur le plan physique, mental, social et spirituel”, explique Patrick Howell, ministre de la Santé.

En 2015, le ministère et la direction de la santé ont donc décidé de mettre en place un réseau d’entreprises actives pour la santé de leurs salariés.
Huit entreprises pilotes (EDT, InterContinental, Air Tahiti Nui, la Brasserie de Tahiti, la TSP, le Méridien Tahiti, la Caisse de prévoyance sociale (CPS) et la Polynésienne des eaux) et un service public, le ministère de la Santé, ont ainsi signé une charte d’engagement et bénéficié d’un accompagnement par une équipe de la direction de la santé pour mettre en place diverses actions auprès des salariés pour favoriser une alimentation saine et une activité physique.

Selon le ministre de la Santé, “les entreprises ont tout à gagner à faire la promotion de la santé au travail”.

C’est en effet une manière positive d’optimiser la gestion des ressources humaines, de réduire les absences au travail directement liées à l’état de santé des salariés ou d’augmenter la dynamique professionnelle.

Ce forum est un moyen d’échanger sur les actions menées par les neuf signataires – l’intervention de diététiciennes auprès des employés, la mise en place de concours sportifs comme le grand tournoi interentreprises du 3 septembre qui a réuni l’ensemble des salariés des entreprises pilotes – et de voir ce qui a marché ou ce qui n’a pas été concluant pour trouver de nouvelles idées pour l’année 2017.

Une dizaine d’entreprises de la place se sont déjà manifestées auprès de la direction de la santé pour intégrer, dès l’année prochaine, le réseau des entreprises actives pour la santé de leurs salariés. Le cercle devrait donc prochainement s’agrandir. Des signatures sont d’ores et déjà prévues en janvier prochain.

 

Élénore Pelletier

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete