Habillage fond de site

Frédéric Tetuaitearatai, entrepreneur déterminé

mercredi 4 janvier 2017

Adie

Frédéric Tetuaitearatai, entrepreneur de bâtiment à Haapu, est le 1 000e client dans l’année 2016 de l’Adie Polynésie. Il voulait être son propre patron. L’Adie lui a fait confiance et lui a accordé six prêts en cinq ans pour assurer l’équipement en matériel de son entreprise. (© Jean-Pierre Besse/LDT)


L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) affiche un bilan de travail 2016 auprès de sa clientèle qui dépasse les prévisions les plus optimistes. Après avoir fêté son 100e client de microcrédit à Bora Bora, il y a quelques jours, c’est à Huahine qu’elle honore son 1 000e dossier de prêt accordé sur une année.

 

L’heureux bénéficiaire est un cas particulier à lui tout seul. Qui ne connaît pas Frédéric Tetuaitearatai, dit Siki, à Huahine, 35 ans, entrepreneur en bâtiment qui a créé l’entreprise Raimana et Fils. « Frédéric fait tout, maçonnerie, carrelage, plomberie, menuiserie, électricité, et il le fait bien » explique Marilyne Ikihaa, conseillère Adie qui suit ce client-modèle depuis son premier prêt. « Il totalise plus de dix années d’expérience dans le métier et voulait devenir son propre patron. C’est désormais chose faite. De 2012 à 2016, Frédéric totalise six prêts d’équipement, du matériel pour son entreprise, dont trois en 2016, pour une somme totale de 4,6 millions des francs Fcfp. Les dossiers ont été soldés au fur et à mesure des chantiers. Son activité a généré des revenus et il a partagé son travail avec d’autres patentés. »

Le cadre particulier de l’Adie, suivi et accompagnement de la clientèle, a permis à l’entrepreneur de bénéficier d’une aide à la gestion administrative qui assure la pérennité de son entreprise.
« Frédéric est un père de famille nombreuse » poursuit Marilyne, “pour ses enfants, il veut étendre sa profession vers d’autres activités et prépare un nouveau dossier de prêt pour 2017. Il est très professionnel et sa carte de visite compte désormais en référence, un hôtel, l’EPIC/Vanille, le service de l’Éducation, la commune de Huahine et de nombreux particuliers.”

En quelques années l’Adie, avec le microcrédit, est devenue le moteur principal de la petite entreprise à Huahine, elle y a accordé plus de 52 millions de francs  de prêts professionnels en moins de cinq années. Marilyne se rend régulièrement à Fare, et dans les communes associées chaque mois et s’appuie sur un partenariat efficace qui fait ses preuves. L’Adie Polynésie a clôturé l’année passée avec plus de 1 100 dossiers de clients, dont une très grande partie est originaire des îles.

De notre correspondant
Jean-Pierre Besse

1523
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete