Habillage fond de site

TRANSPORT AÉRIEN – French blue dévoile sa stratégie tarifaire

vendredi 8 décembre 2017

FRENCH BLUE

(© DR)

Un aller simple Papeete-Paris à 64 990 F, voilà une offre qui sait séduire. Cependant plusieurs professionnels du transport aérien en Polynésie, loin de s’en inquiéter, parlent de technique marketing pour attirer le consommateur.

“C’est la même tactique qu’en période de soldes. Les boutiques annoncent jusqu’à 70 % de remise sur de nombreux articles et, quand le client entre, pour en profiter, il se rend compte que l’article qu’il souhaite n’existe plus qu’en XXL, ou que l’article qu’il veut ne se décline plus qu’en rose fushia à pois blanc et, au final, l’offre alléchante ne lui correspond pas”, explique amusé un salarié de la compagnie au tiare.

Interrogés, plusieurs personnels des deux compagnies locales, Air France et Air Tahiti Nui ont d’ores et déjà annoncé qu’il faudrait bien sûr que leurs compagnies respectives se positionnent rapidement pour faire face à cette concurrence, mais beaucoup ne se disaient pas vraiment inquiets.

 

“Passer 24 heures dans un avion, sans manger…sans aucun divertissement”

 

La concurrence permet aussi de nous améliorer, d’anticiper les attentes de nos clients mais vous savez les tarifs annoncés n’ont rien d’exceptionnels. On parle d’un billet à 150 000 F l’aller-retour en pleine saison, sans bagages, sans repas, et sans télé à bord car tout est optionnel. Vous en connaissez beaucoup des voyageurs prêts à passer

24 heures dans un avion, sans manger, sans couverture, sans aucun divertissement… On ne parle pas d’un Paris-Barcelone qui dure 2h30 ! Je suis convaincu que nous saurons rester attractifs tout en apportant le confort nécessaire à nos passagers”, ajoutait, hier, un stewart d’Air France.

Les Polynésiens, interrogés dans la rue sur les tarifs proposés par French blue, ont pour la majorité applaudi ces nouvelles offres.

Quelques-uns ont cependant préféré rester prudents.

“Il va falloir sauter sur ces billets car à mon avis ça ne durera qu’un temps avant que la compagnie disparaisse. À moins que les autres s’alignent sur les prix et dans ce cas ça voudra dire que durant tout ce temps ils se sont bien gavés sur les voyageurs mais j’y crois pas trop” a expliqué dubitative Maeva.

Toujours est-il qu’à ce jour, voir que la compagnie French blue commence à prendre ses marques pour exister dans le paysage local, à plutôt tendance à satisfaire la majorité.

 

Jen.R

 

mt mt

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete