Fritch et Flosse à Pirae : le ton monte … encore

    jeudi 30 juillet 2015

    Gaston Flosse a été désigné, mardi soir, président du bureau provisoire de la fédération Tahoeraa de Pirae, dissoute le 18 juillet dernier. Le leader du parti orange entame, dès aujourd’hui, le renouvellement des sections avec l’objectif d’être élu à la tête de la fédération le 26 septembre, lors du congrès du Tahoeraa. De son côté, Édouard Fritch continue de réunir ses comités de soutien 
    et répond, mot pour mot, aux dures accusations de son ex-mentor. 

    Il est désormais le président du bureau provisoire de la fédération de la commune de son fief orange et, dans deux mois, il compte bien en devenir le président pour de bon. En attendant l’aval des présidents de section, ce sont seulement certains des membres du Tahoeraa de Pirae qui ont désigné Gaston Flosse pour reprendre le flambeau. Qui étaient-ils et combien étaient-ils ? “Je ne veux pas vous le dire”, nous a répondu le président du parti, hier, qui rappelle que c’est bien le bureau qui a été dissout. 
    “Au regard des articles 12 et 38 du statut, quand il y a dysfonctionnement, que le président de fédération n’arrête pas de critiquer le Tahoeraa, qu’il a un comportement contraire aux intérêts et à l’unité du Tahoeraa, le président a le pouvoir de dissoudre le bureau de la fédération, et non toute la fédération, comme ment sciemment Monsieur Fritch, qui connaît les statuts.” 
    Reste, désormais, à être élu à la tête de la fédération. Pour cela, Gaston Flosse a entamé, hier soir, le renouvellement des sections avec une réunion dans le quartier Lagarde. “Nous tiendrons au minimum deux, voire trois réunions de quartier par semaine. Nous, nous allons vers le peuple, Monsieur Fritch, lui, fait cela dans sa mairie.” Et d’expliquer : “À la veille du congrès, toutes les sections doivent être renouvelées et être homologuées par le président ou un autre membre du bureau exécutif du Tahoeraa, à qui le président du parti a donné pouvoir de représentation.” 
    S’il emploie des mots durs à l’encontre de son successeur à la tête du Pays, Gaston Flosse lui laisse la chance d’un futur éventuel duel. “Je suis le seul pour homologuer. S’il me présente sa section et si cette dernière remplit les règles imposées pour chaque individu, pourquoi pas. (…) Il peut se présenter s’il est président de section, si lui et sa section sont homologués par moi. Tous les présidents de section sont libres de se présenter. Édouard Fritch peut se présenter. Je ne le lui interdis pas.” 

    Des accusations à gogo

    Les accusations et les coups bas continuent, pourtant, de gagner en intensité entre les deux hommes. La nomination dans son bureau de Miriama Macé, première adjointe d’Édouard Fritch à la mairie de Pirae, devrait jeter un froid au sein du conseil municipal. “Je ne fais pas un coup. Elle est Tahoeraa, elle reste Tahoeraa. D’ailleurs, dans quel parti voulez-vous qu’ils aillent ? Ici, ce n’est pas une question de personne. Je ne dis pas “votez Gaston Flosse, mais votez Tahoeraa, restez Tahoeraa, soyez fidèles à votre parti, celui que nous avons créé ensemble en 1977”. Pour moi, ce n’est pas une question de personne. Pour Édouard, lui, c’est sa personne, il vend sa personne. Moi, je ne vends pas ma personne, moi, je veux une fidélité à notre parti. Celui qui a porté le Pays, c’est le Tahoeraa. Gaston Flosse a été le président mais, sans les membres, Gaston Flosse vaut zéro. Pour Édouard Fritch, c’est le contraire. C’est lui qui est le pilier et la force de tout, et il demande aux gens de le soutenir.” 
    Pour le leader orange, la mise en place de comités de soutien à Édouard Fritch n’est qu’un leurre. “Tout cela, c’est pour tromper les gens. En fait, ses comités de soutien deviendront demain les sections de son parti. Celui qu’il créera.” 
    Faisant fi des déclarations répétées d’Édouard Fritch sur son appartenance au parti orange et son envie d’y rester : “Alors, pourquoi a-t-il créé le Tapura ?”, répond Gaston Flosse. “Depuis son élection le 12 septembre, il n’a jamais mis les pieds au Tahoeraa, il n’a participé à aucune instance du parti, alors qu’il a toujours été invité, même au dernier conseil politique. Il connaît le Tahoeraa ou pas ?” 
    La bataille promet, en tout cas, d’être rude d’ici le 26 septembre, date prévue pour le grand conseil du Tahoeraa. “Cela semble déjà un peu court pour nous, mais nous nous dépêchons et faisons en sorte que cela ait lieu parce que nous avons quand même deux élections importantes, le renouvellement du conseil municipal de Papara et celui de Mahina.” 
    Gaston Flosse refuse de faire un pronostic sur le rapport de force, ce jour-là, entre lui et son ex-gendre : “On verra au moment du renouvellement des sections”. Et dénonce les pressions du camp Fritch : “Il y a plusieurs personnes qui devaient venir à la réunion, hier soir (mardi soir) et qui ont été appelées par téléphone par le chargé de mission d’Édouard Fritch, qui les a menacées : “Fais attention, tu as intérêt de venir à la réunion organisée par Édouard Fritch à la mairie de Pirae. Si tu ne viens pas, attends-toi à des représailles, fais attention à toi.” Qu’est-ce que c’est que cela ?”
    Et de citer un exemple : “Ton mari a un CDD, si tu ne viens pas avec nous, on coupe son CDD, on le fout dehors et, ainsi de suite. Cela marche comme ça avec Édouard Fritch et ses hommes des basses œuvres, son conseiller spécial et son chargé de mission. Pour un Tahoeraa, c’est un drôle de Tahoeraa. On va punir les Tahoeraa parce qu’ils sont Tahoeraa. Je ne comprends pas.” 
    Ce sont les militants orange de Pirae surtout qui ne comprennent pas ce qui se passe aujourd’hui, tiraillés par cette guerre des chefs qui, jour après jour, devient de plus en plus violente pour garder la main sur le berceau orange avant la tenue du grand conseil. Un grand conseil auquel ne devrait pas participer le président du Pays (voir interview), convaincu que ce jour n’est préparé que pour l’exclure du parti. 

    F.C. 

    Plus d’informations avec l’interview d’Édouard Fritch à lire dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

     

    tuterai 58 2015-07-31 17:44:00
    Quelle belle recompense pour leur FIDELITE (reclame par le vieux) au parti pendant toutes ces annees ou le th a connu les pires moments,pendant lequelles des personnes comme les fritch,riveta,et autres ont soutenus le vieux et le parti sans faillir,et aujourd'hui ils sont vires comme des malpropres.Ouais que fait on pas pour garder le pouvoir?Mais il est vrai que le vieux n'aime que lui meme et sa grandeur aujourd'hui en declin.Le pauvre quelle decheance et il ne s'en rend meme pas compte qu'il devient affreusement RIDICULE et PATHETIQUE.
    totox 2015-07-30 22:31:00
    Gaston, continue le nettoyage et les renouvellements des fédérations du Pays pour les prochaines elections. Bonne chance a Edouard avec son nouveau parti.
    Tommy 2015-07-30 14:41:00
    Contacter la Dépêche par téléphone, mission impossible personne ne répond. Faites un effort, merci !
    NAIKI 2015-07-30 13:16:00
    Coup bas tu dis Gastounet??
    "Avis d'expert", je répondrait...
    Tu sais Edouard, au super marché ils vendent tout un tas de produit pour décoller les vieux chewingums coller au parquet de ta Mairie...
    Pendant ce temps la les chèvres de Mlle HAITI a Nuku Hiva , elles attendent toujours... vont finir par crever de fain les pauvres betes...
    dadi 2015-07-30 10:28:00
    heu sinon, vous pouvez vous occupez du peuple qui crève, chômage, délinquance et j'en passe, parce que vos état d'âme on sans balance un peu, même beaucoup, et ne nous dites pas que c'est pour notre bien vos engueulades de pétés de tunes OK, les commerces et les entreprises ferment les uns après les autres, et vous, vous vous chamaillez dans un bac à sable comme des gosses de riches, enfin la richesse a une qui vient d'où? on ne sait pas!!
    lucide 2015-07-30 09:49:00
    Lamentables les pratiques du tapura. ..
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete