Le Front National veut sa place au soleil

    mardi 6 décembre 2016

    aliot

    De gauche à droite :Éric Minardi, leader de Te Nati Bleu Marine, Louis Aliot, vice-président du Front National, et Holly Raa, porte-parole de Te Nati. Le message principal de Louis Aliot aux Polynésiens : la promesse de conserver et renforcer l’ancrage dans la France. (© Caroline Perdrix)

     

     

    Aux “oubliés de la République”, dont les dirigeants locaux ont bêtement misé sur les perdants de la primaire de la droite, Marine Le Pen tend ses bras protecteurs en leur promettant de les garder dans le giron de la République.

    C’est en substance le message qu’apportait Louis Aliot, vice-président du Front National (FN), aux Polynésiens. Lors d’une conférence de presse, hier, il a passé en revue la partie du programme de Marine Le Pen qui concerne la Polynésie (2 pages sur 22) pour les élections présidentielles, sans s’embarrasser de données chiffrées, mais en cochant soigneusement toutes les cases des sujets qui fâchent les Polynésiens.

    Accusant les partis de gouvernement d’avoir toujours considéré que l’outre-mer, “ça coûte cher, c’est loin et ça ne rapporte rien”, Louis Aliot assure : “Nous pensons l’inverse”. Car la France est redevable à la Polynésie de son indépendance politique et énergétique grâce au Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP), et de son statut de deuxième puissance maritime mondiale.

    Le programme du FN envisage d’ailleurs la création d’un “ministère de l’Outre-mer et de la Mer.”
    Le Front National fait miroiter à l’horizon, une dotation globale réévaluée à la hausse et une “indemnisation forfaitaire de l’ensemble des populations qui ont été en contact direct avec ces essais nucléaires”.

    Sortant d’un déjeuner avec des chefs d’entreprise, Louis Aliot s’est prononcé pêle-mêle pour l’économie de la mer avec, en prime, “une amélioration considérable” des moyens de protection militaire de la zone économique exclusive (ZEE), pour les énergies renouvelables, pour un maintien de l’indemnité temporaire de retraite (ITR) mais sans abuser, pour une “simplification” du code du travail, pour une défiscalisation “honnête et encadrée”, pour “une sorte de RMI local” (réinventant le régime de solidarité de la

    Polynésie française, donc), pour une baisse des prix des billets d’avion et pour une continuité territoriale rétablie avec la métropole et étendue entre les îles polynésiennes.

     

    Des parrainages mystérieux

     

    Venu à la pêche aux parrainages pour la candidature de Marine Le Pen, Louis Aliot a laissé entendre qu’au moins huit personnalités politiques avaient répondu favorablement, mais a refusé de divulguer leurs noms. “Il y a aujourd’hui au Tapura, au Tahoera’a et au Tavini, des gens qui se sont engagés à dire à leurs chefs : nous, de toute façon, on veut voter Marine Le Pen”, a précisé Éric Minardi. 

    Il a déploré le “racisme anti-Front National” (sic) qui oblige ses sympathisants locaux à “raser les murs” et le manque de moyens financiers qui l’empê-che de tenir des meetings publics.

    Un référendum sur l’indépendance de la Polynésie ? Louis Aliot ne s’y oppose pas, lui dont le parti entend proposer au Français des référendums à toutes les sauces.  Mais il balaie d’un revers de la main le mouvement indépendantiste, qu’il considère comme une mouvance minoritaire, qui devrait se satisfaire des “belles avancées” de la “culture tahitienne” .

    Enfin, si Louis Aliot admet que la problématique sécuritaire dont le Front National fait ses choux gras en France n’est pas celle de la Polynésie, le programme du FN prévoit une augmentation du nombre de places de prison (elle est déjà prévue par l’État) et l’interdiction d’entrée sur le territoire de personnes susceptibles de faire du prosélytisme islamiste.

    Bref, celui qui est considéré comme le principal artisan de la dédiabolisation du Front National a présenté un discours bien rôdé qui, comme toujours en politique, n’engage que ceux qui y croient.

     

    C.P.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete