Futsal – Mauvais débuts pour les Aito Arii à Fidji

    mardi 9 février 2016

    Les Aito Arii ont pris un mauvais départ, lundi soir à Fidji (dimanche pour Tahiti), dans le tournoi océanien, en s’inclinant 3-0
    contre les Salomon.  Dans ce championnat à six nations, la sélection tahitienne n’a désormais plus le droit à l’erreur si elle veut viser la première place et se qualifier pour la prochaine Coupe du monde. Néo-Calédoniens et Néo-Zélandais, vainqueurs de Fidji (5-1) et du Vanuatu (5-0), ont réussi leur entrée.

    Le score est sans appel. Les Aito Arii ont clairement manqué leur entrée dans le tournoi qualificatif pour la Coupe du monde en Colombie, en encaissant un sévère 3-0 face, il est vrai, à l’un des favoris, les îles Salomon, dimanche soir (pour Tahiti) au Vodafone Arena de Suva.
    Malgré une préparation sérieuse mais qui a manqué de repères internationaux, la sélection tahitienne a mesuré l’écart qui la sépare des tout meilleurs de la région qu’elle pensait pourtant avoir comblé depuis sa dernière mésaventure en Nouvelle-Zélande.
    Heitapu Hunter, chef de délégation, avait déjà fixé la feuille de route il y a quelques semaines et savait que ce premier match serait déterminant : “Dans le premier match, nous jouerons contre le favori du tournoi qui est également le tenant du titre, à savoir les îles Salomon. Donc, il faudra le gagner celui-là car il sera le plus important pour la suite. Et c’est possible car, aujourd’hui, notre équipe s’est beaucoup améliorée, même s’il faut savoir que les Solomonais ont réalisé un stage de trois semaines en Australie, donc, ils sont dans le vif du sujet.”
    Si la qualification pour une place parmi les 32 meilleures nations mondiales, en fin d’année, en Colombie, n’est pas perdue,
    elle est fortement compromise. Tahiti a joué son joker et il lui faudra maintenant un sans-faute contre les quatre autres nations, à commencer par la Nouvelle-Zélande qu’elle a joué hier soir. Forts de plusieurs matches amicaux, en Malaisie et en Australie, les Kiwis ont assumé parfaitement leur rôle de favori en infligeant un 5-0 au Vanuatu. L’obstacle était donc de taille mais seule la victoire pouvait laisser entrevoir un espoir ; le reste des autres nations comme la Nouvelle-Calédonie, vainqueur de Fidji (5-1), étant plus accessible.

    Luc Ollivier

    Résultats

    – Nouvelle-Zélande-Vanuatu     5-0
    – Nouvelle-Calédonie-Fidji     5-1
    – Salomon-Tahiti     3-0

    Classement

    Équipes    Pts    J    Diff

    1. Nouvelle-Zélande    3    1    +5
    2. Nouvelle-Calédonie    3    1    +4
    3. Salomon    3    1    +3
    4. Tahiti    0    1    -3
    5. Fidji    0    1    -4
    6. Vanuatu    0    1    -5

    Programme

    • lundi soir
    – Vanuatu-Fidji
    – Nouvelle-Zélande Tahiti
    – Nouvelle-Calédonie-Salomon

    • Ce soir mardi
    – Fidji-Tahiti
    – Salomon-Nouvelle-Zélande
    – Nouvelle-Calédonie-Vanuatu

    Le film du match

    La rencontre entre les Kurukuru des Salomon, quatre fois champions océaniens, et Tahiti, deux fois finaliste, était considérée comme le match phare de cette première journée de championnat. Les Solomonais n’ont pas mis longtemps à se mettre en confiance puisque leur capitaine, Elliot Ragomo, ouvrait la marque après seulement 2’ 16” de jeu. Dans une ambiance électrique et une salle acquise aux Solomonais, les Tahitiens n’étaient pas à la fête. Le gardien Teva Durot évitait le pire sur une belle parade mais voyait le ballon lui filer entre les jambes sur un tir de Jack Wetney après un peu plus de sept minutes de jeu. Jeffery Bule était un véritable poison pour les Tahitiens qui peinaient à le contenir et s’estimaient heureux d’atteindre la pause sans avoir encaissé d’autres buts. Malgré une belle tentative, dès la reprise, de Smith Tino, ce sont les Solomonais qui marquaient une nouvelle fois très rapidement par George Stevenson après 43 secondes de jeu. Ce second acte voyait les Kurukuru gérer leur avance face à des Tahitiens qui ne se mettaient que trop rarement en position favorable.

    Fiche technique

    Au Vodafone Arena stadium
    – Salomon bat Tahiti     3-0 (mt (2-0)
    Buts : Elliot Ragomo (17’ 44”), Jack Wetney (12’ 43”), George Stevenson (19’ 17”)
    • Les équipes
    – Salomon : 1. Anthony Talo (Gk), 2. Francis Hou, 3. Elliot Ragomo (cap), 4. George Stevenson, 8. Jeffery Bule
    Remplaçants : 5. Samuel Osifelo, 6. Robert Laua, 7. James Egeta, 9. Micah Lea’alafa, 10. Jack Wetney, 11. Coleman Makau, 12. Paul Huia (Gk), 13. Mathias Saru, 14. Alvin Hou
    Coach : Juliano Schmeling (Bra)
    – Tahiti : 1. Teva Durot (Gk), 3. Steeve Wong, 9. Anderson Tino, 11. Tane Tave, 12. Smith Tino (cap),
    Remplaçants : 2. Bea Matana, 4. Tamanui Turihono, 5. Manea Rateau, 6. Alexis Toofa, 7. Gabriel Kavera, 8. Utiera Pukoki, 10. Teivarii Kaiha, 13. Heimana Faarahia, 14. Paul Pito (Gk)
    Coach : Jacob Tutavae (Tah)
    Arbitre 1 : Ryan Shepheard (Aus)
    Arbitre 2 : Darius Turner (Aus)
    3e officiel : Antony Riley (Nzl)
    Chrono : Aten Kumar (Fij)

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete